Oncle Toni: Une demi-finale de Roland-Garros 2013 too much entre Nadal et Djokovic



by   |  LECTURES 2015

Oncle Toni: Une demi-finale de Roland-Garros 2013 too much entre Nadal et Djokovic

Rafael Nadal a joué de nombreux matchs qui resteront dans l'histoire du tennis. Le phénomène espagnol a dominé Roland Garros comme aucun autre joueur ne l’a fait, en remportant 12 beaux titres à Paris avec seulement deux défaites.

L'une des éditions les plus emblématiques de l'ère moderne est sans aucun doute celle de 2013, grâce à la splendide demi-finale entre Rafa et Novak Djokovic. Le 19 fois champion de Grand Chelem a réussi à s'imposer dans le cinquième set après s'être remis d’un break tardif (tout le monde se souviendra de la fameuse invasion du Serbe).

L’impression de Toni Nadal sur la demi-finale de l'Open de France 2013

Lors d'un récent entretien avec Eurosport, l'oncle Toni a rappelé cette incroyable demi-finale : "Pour moi, c'était un match merveilleux, car il y avait de tout.

Ce match à Roland Garros a été incroyable car les deux ont très bien joué, c'était très serré. Rafael peut gagner dès le quatrième set, mais il perd, puis au cinquième Djokovic peut gagner et à la fin c’est 9-7.

C'était incroyable, mais pour moi c'était too much" Toni a également évoqué le coup droit de Rafael Nadal : "J'ai observé son attitude, physiquement et mentalement, dès son plus jeune âge, ses compétences et sa coordination.

Et puis j'ai pensé que Rafael pouvait jouer avec beaucoup d'intensité, parce que c'est comme ça qu'il aime le sport. J'ai toujours voulu que Rafael soit en mesure de gagner les coups tirés avec sa main droite, mais il joue avec beaucoup de rotation, peut-être trop parfois.

Lorsque nous sommes arrivés sur le circuit ATP, Rafael était vraiment jeune, il avait 16 ans. Et puis il a commencé à jouer contre des joueurs plus âgés, avec des gens plus forts. Et puis Rafael a commencé à frapper la balle un peu tard, il a commencé à jouer haut au-dessus du filet avec une rotation extrême.

Je n'aimais pas trop qu'il joue de cette façon, mais à la fin j'ai vu que c'était une bonne façon de gagner. Son coup droit est frappé bien au-dessus du filet, mais lorsque la balle rebondit, elle garde sa vitesse à grande vitesse… Elle accélère (contrairement à ce que ça donne pour les autres joueurs).

Rafael déplace son poignet un peu plus vite, puis la balle rebondit, la balle a tellement de rythme!"