Carlos Moya : "Daniil Medvedev est comme un mur, il est très difficile à surpasser"


by   |  LECTURES 675
Carlos Moya : "Daniil Medvedev est comme un mur, il est très difficile à surpasser"

L'ancien No. 1 mondial Carlos Moya, et actuel entraîneur de l'Espagnol Rafael Nadal, dit que Daniil Medvedev est comme un mur très difficile à dominer. Medvedev a atteint la finale de l'US Open à New York l'année dernière et a joué contre Nadal en cinq sets, dans ce qui a été un match très difficile avant que l'Espagnol ne puisse se démarquer.

S'exprimant au sujet de Medvedev sur Eurosport Players Cut, Moya a déclaré : "Il est comme un mur. Vous n'êtes pas habitué à jouer contre des gars comme lui qui restent loin de la ligne de base, et aussi un grand gars qui court.

Je veux dire, c'est un si bon athlète et c'est très difficile de le surpasser. Je pense qu'il faut changer le rythme, alterner un peu, jouer des balles basses, des balles hautes. Le faire avancer un peu, utiliser le slice.

Essayer de bien mélanger les choses, car si vous jouez fort en essayant de gagner, c'est un joueur très difficile à battre. "Donc, ce que je veux dire quand j'ai dit qu'il a changé son jeu à mon avis, c'est qu'il est venu à la volée.

Après deux sets, il a commencé à servir, à reprendre des volées, à tenter certains coups, à raccourcir les points. Je pense que cela a fonctionné pour lui. Dans le 5ème set, il était 1/0 15-40, si je ne me trompe pas.

Donc, je ne sais pas ce qui aurait pu arriver si Rafa ne pouvait pas compter sur son service à ce moment-là. Mais oui, il nous a pris par surprise après ces 2 sets à zéro. Il a changé de tactique et cela montre à quel point il est bon"

Moya pense que c'était un grand effort pour Medvedev de faire un retour après avoir perdu deux sets à zéro en finale. "Après qu'il (Nadal) ait remporté les deux premiers sets, je me suis dit : je pense que c'est presque terminé.

Je ne pense pas qu'il va pouvoir revenir. Mais c'était incroyable ce qui s'est passé après ça. Rafa était à deux sets et un break dans le troisième set mais il n'a pas pu convertir.

Et puis il avait des points de break pour aller servir pour le match mais les choses ont vraiment, vraiment mal tourné pour Rafa. Mais oui, il s'agissait de le convaincre qu'il n'est pas facile de disputer une première finale de Grand Chelem, contre un joueur qui a disputé tant de finales comme Rafa.

L'expérience a été très importante d’après moi. Mais aussi, Rafa a le jeu pour s'adapter, pour changer les choses et essayer de faire du mal au jeu de Daniil. Mais honnêtement, je pense que Medvedev a complètement changé de tactique quand il était en panne et cela nous a un peu surpris"