Rafael Nadal avoue que l'ère du Big Four arrive a son terme


by   |  LECTURES 10890
Rafael Nadal avoue que l'ère du Big Four arrive a son terme

Rafael Nadal, star mondiale du tennis depuis plus d’une décennie, a reconnu que la domination du Big Four--le groupe sélecte composé par Roger Federer, Novak Djokovic, Andy Murray, et Nadal lui-même--sur le monde du tennis arrive bientôt à son terme.

"Nous sommes ici depuis presque 15 ans,” a déclaré l’Espagnol durant une conférence de presse à New York. “Il est inévitable que, ces jours ci, cette époque de domination finira.

Ça arrivera plus tôt que tard”. Depuis 2004, année durant laquelle Federer s’est installé à la cime du tennis masculin pour la première fois, seul cinq hommes en dehors du Big Four on réussit à décrocher un titre--ou deux, dans le cas de Stan Wawrinka--du Grand Chelem: Gaston Gaudio (Roland Garros 2004), Marat Safin (Australian Open 2005), Juan Martin Del Potro (US Open 2009), Stan Wawrinka (Australian Open 2014, Roland Garros 2015), et Marin Cilic (US Open 2014).

Si l’on compte qu'à part le Suisse, l’Espagnol, le Serbe, et l’Anglais il n’y a eu aucun autre numero un mondial durant les 15 dernières années, et que trois des quatre médailles olympiques d’or plus récentes appartiennent à Nadal et Murray, il est évident que le Big Four n’a laissé que quelques miettes de la gloire et des meilleurs résultats à la multitude d’autres joueurs du ranking ATP.

“On arrive à la fin,” a ajouté le numero deux mondial. “J’ai trente-trois ans, Novak en a trente-deux, Andy également. Roger en a trente-huit. L’horloge tourne. Ça fait partie du cycle de la vie.

Je ne suis pas très inquiet à ce sujet, car le tennis aura toujours de grands champions”. Et, par champions, Nadal pourrait parler de joueurs tels que Dominic Thiem et Daniil Medvedev, les membres de la tant réputée “Next Gen” qu’il a rencontré en finale de Roland Garros et de l’US Open cette année.

“Honnêtement, je pense qu'il avance chaque jour,” a dit Nadal à propos du jeune Russe, qui vient de se hisser au dernier round d’un Grand Chelem pour la première fois dans sa carrière professionnelle.