Toni Nadal " Rafa n'est plus aussi frais et en forme qu'avant"


by   |  LECTURES 5576
Toni Nadal " Rafa n'est plus aussi frais et en forme qu'avant"

Dans une interview avec Babolat, l'oncle de Rafael Nadal, Toni, a rappelé les débuts de son neveu âgé aujourd'hui de 33 ans. "Je me souviens parfaitement quand Rafael a commencé à jouer au tennis, je me souviens de ce qu'il a fait le premier jour, je pense qu'il avait trois ans, c'était à Manacor où je dirigeais une école de tennis.

Je lui jetais des balles, pas beaucoup, Il était vraiment petit mais il faisait du bon travail. Pendant toutes ces années, l'évolution du jeu de Rafael s'est faite naturellement. Ce qui est bon à un moment donné ne pas l'être quelques années plus tard.

Quand il avait huit, neuf ou dix ans, j'ai pensé qu'il jouerait avec grande intensité. Durant sa jeunesse c'était un joueur très agressif, mais lorsque nous avons rejoint le tour ATP, Rafael a affronté des joueurs plus expérimentés il commençait déjà a utiliser le coup droit qu'il a jusqu'à présent, et il a réussi a gagné avec, même si je préfère un coup droit plus classique", a déclaré Uncle Toni.

L'ex entraineur du n° 2 mondial a ensuite poursuivi: "Son jeu s'est développé, avant il arrivait tourjous à être frais et en forme, maintenant un peu moins. Je ne suis plus son entraîneur, alors j'ai complètement changé.

J'ai évolué en tant qu'entraîneur, mais aussi en tant que personne, tout le monde change avec le temps. Quand je m'entrainais à Manacor, je connaissais le tennis Baléare et Espagnol.

Quand j'ai rejoint le Tour, j'ai vu comment Federer, David Ferrer, Murray et Djokovic s'étaient entraînés et quand on les voit jouer, on apprend beaucoup de choses". Toni Nadal a conclu en se remémorant la première victoire de Rafael Nadal à porte d’Auteuil : "Quand Rafael a remporté son premier Open Francais, c'était incroyable pour nous, toute personne qui commence à jouer au tennis depuis son enfance rêve de remporter un Grand chelem, pour nous les Espagnols, Roland Garros a toujours été spécial, nous rêvons spécialement de gagner là-bas.

Rafa avait gagné à Monte-Carlo, à Barcelone et à Rome et, à notre arrivée à Paris, il était l'un des favoris avec Federer ".