Moya sur la récupération de Nadal : " Les premiers jours il se tordait de douleur "



by KHALIL SEMLALI

Moya sur la récupération de Nadal : " Les premiers jours il se tordait de douleur "
© Getty Images Sport / Chris Hyde

Carlos Moya a donné une longue interview au sujet du joueur iconique qu'il entraine, Rafael Nadal. L'Espagnol est attendu au tournoi de Doha et il semble qu'il récupère favorablement de sa blessure à Brisbane qui n'est pas une blessure grave.

Moya a expliqué dans cette interview que le processus pour que Nadal puisse revernir à la compétition a été très difficile et le chemin pour y arriver tortueux : " S'il y a des vidéos des premières séances d'entraînement que nous avons faites en août...

elles n'étaient pas optimistes ou positives. On comprend que c'est le processus qu'il faut suivre trois ou quatre mois à l'avance pour être compétitif. Au jour le jour, il vous arrive des choses qui vous ramènent un peu en arrière.

Vous n'avancez pas aussi vite que vous le pensiez. C'est à ce moment-là que l'on a des doutes. J'ai eu des doutes sur le fait qu'il pourrait ne pas rejouer parce que je l'ai vu au cours du premier ou du deuxième mois, où les progrès étaient minimes.

Nous jouions pendant 15 à 20 minutes et parfois il restait allongé sur le sol à souffrir. Ce sont des situations difficiles, mais nous savions, grâce aux médecins, qu'il devait passer par là, par une adaptation du corps, mais tout était très contrôlé.

Il y a eu des jours où nous avons vraiment eu des doutes sur son retour "

Nadal a le droit de dire adieu comme il le veut affirme Moya

On sait bien que cette saison est très certainement la dernière saison du champions aux 22 titres du Grand Chelem et son coach est prêt à le soutenir dans sa décision : " S'il veut prendre sa retraite, pourquoi pas ? Il l'a d'ailleurs dit lui-même dans d'autres interviews.

Il a gagné le droit de décider comment, où et quand il veut prendre sa retraite. Malgré sa situation, qui a changé parce qu'il a un enfant, il veut continuer à concourir au plus haut niveau avant de décider quand il raccrochera "