Rafael Nadal : "Je ne suis pas obsédé par le record de Federer"


by   |  LECTURES 4180
Rafael Nadal : "Je ne suis pas obsédé par le record de Federer"

12, voici le nombre incroyable de titres remportés à Roland Garros par le prodige de Manacor Rafael Nadal. L’Espagnol vient d’être sacré vainqueur de l’édition 2019 du Chelem parisien, en s’imposant sur son rival pour l’occasion, l’Autrichien Dominic Thiem, qui n’a pu que se rendre dans un match magistralement mené par le n°2 mondial.

Avec ce nouveau trophée, le Gaucher signe son 18e sacre en Grand Chelem toutes les épreuves confondues, se rapprochant du record de Roger Federer et de ses 20 titres. A seulement 33 ans (un âge auquel Federer n'avait que 17 titres en GC dans sa poche), Rafa Nadal a donc une occasion unique de doubler le Suisse et placer la barre encore plus haut.

Questionné sur le sujet en conférence de presse après sa victoire, le Majorquin a commenté : "Je ne pense sincèrement pas aux chiffres et aux records, mon but dans la vie n’est pas de rattraper Federer ni quiconque d’autre.

Si vous jalouser votre voisin car il a une plus belle voiture ou un plus grand jardin, tous ce que vous y gagnerez c’est de la frustration, et je ne conçois pas la vie de cette manière", a-t-il continué, "j’essaie de faire ce qu’il me plait avec passion, et je suis reconnaissant pour la chance qui m’a été donner d’achever de telles prouesses, si en fin de carrière j’arrive à égaler ou à dépasser le record de Roger en remportant d’autres Grands Chelems, tant mieux pour moi, mais ce n’est pas ma priorité, mes objectifs sont tout simplement de profiter des matchs que je peux encore jouer".

"Je ne vais pas vous dire que je ne suis pas motivé pour le dépasser, je crois d’ailleurs qu’on se motive mutuellement pour nous surpasser, mais je n’en fait pas une obsession, ce n’est pas ce qui me motive à me lever tous les matins pour m’entrainer, mon bonheur personnel ne dépend pas de çe qu’ a fait ou ce que pourrait faire Federer ou Djokovic", a expliqué Nadal, avant de conclure, "les statistiques ne comptent pas pour moi, on verra mes résultats en fin de carrière, ce qui importe maintenant c’est ce douzième titre, qui pour moi est la plus belle des récompenses".