Oncle Toni : "Les joueurs de tennis doivent être protégés"



by   |  LECTURES 1340

Oncle Toni : "Les joueurs de tennis doivent être protégés"

Après la défaite subie au deuxième tour de l'Open d'Australie, Rafael Nadal a subi une IRM qui a montré une lésion au deuxième degré du muscle iliopsoas de la jambe gauche.

Le Majorquin devra rester immobile au moins six semaines et manquera donc les Masters 1000 d'Indian Wells et de Miami. Son objectif est de retrouver les terrains de Monte-Carlo et de débuter la saison sur terre battue sans problème physique.

Toni Nadal, l'oncle de Rafael et ancien entraîneur, s'est laissé aller à une violente explosion en raison des rythmes que les joueurs de tennis sont appelés à maintenir dans le circuit ATP.

Toni Nadal : "Ils ne font rien pour protéger les joueurs de tennis"

Toni, dans un éditorial publié dans le El Pais, expliquait : "Aujourd'hui, je regretterai, une fois de plus, le fait que les dirigeants du tennis aient passé tant de temps à ne rien faire pour protéger les joueurs d'une discipline devenue peu à peu trop agressive.

Il semble que personne ne soit disposé à ralentir la vitesse des balles, gênant également l'exécution des tirs et l'aspect tactique. Personne n'a pensé à réduire l'effort auquel le corps des joueurs de tennis est soumis pour revenir et conserver la même vitesse et la même agressivité.

Le problème est évident depuis un certain temps et, malgré cela, aucune mesure n'a été prise pour réduire l'intensité des échanges. Il y a de nombreux joueurs de tennis de la stature de Gustavo Kuerten, Magnus Norman ou Lleyton Hewitt, pour n'en citer que quelques-uns, qui ont dû prendre une retraite anticipée." Toni Nadal s'est ensuite exprimé sur l'avenir de son neveu : "Mon espoir est de le voir, une fois encore une fois, relever la tête et se battre pour défendre ses chances de victoire à Roland Garros.

Son corps devra bien réagir, car il ne manquera pas de capacité à souffrir. Tu dois être prudent. Je suis heureux de l'ovation qu'ils lui ont faite en Australie lorsqu'il a dit au revoir au tournoi de la Rod Laver Arena."