Rafael Nadal : "Je ne suis jamais sûr de rien"



by   |  LECTURES 846

Rafael Nadal : "Je ne suis jamais sûr de rien"

Pour son entrée en lice à l’occasion de l’édition 2019 de Roland Garros, Rafael Nadal s’est imposé sans trop de soucis en 3 manches sur Yannick Hanfmann sur le score de 6-2 6-1 6-3.

Le Majorquin, qui attaque le Chelem Français comme favori, vient tout juste de remporter le Masters 1000 de Rome face à l’autre chouchou des bookmakers Novak Djokovic. Suite à sa victoire aujourd’hui Rafa à répondu aux questions de la traditionnelle conférence de presse et est revenu sur son ressenti : "Je suis satisfait de mon niveau de jeu aujourd’hui, j’ai réussi de très bons points, je n’ai pas fait beaucoup d’erreurs, je suis donc globalement content de ma prestation mais n’oublions pas que ce n’est que le début du tournoi", a-t-il déclaré.

Interrogé ensuite sur le nouveau stade Philippe Chatrier, l’Espagnol a répondu : "Sincèrement, je ne vois pas énormément de différence, peut être qu’il y en a, mais mon ressenti personnel est que c’est exactement les mêmes conditions qu’avant, donc je me suis senti très à l’aise sur le court".

Hanfmann représentait lui un obstacle inoüi pour Rafa : "[Je ne le connaissais] Pas spécialement, mais je me suis documenté sur internet, j’ai vu des vidéo de lui et je me suis préparé plus ou moins à ce qui m’attendais, je ne sous-estime jamais mes opposants et j’essaie toujours de jouer au maximum quelle que soit mon idée personnelle sur mon rival", a expliqué le n°2 mondial.

Aborder Roland avec "seulement" 3 demi-finales et un titre, depuis le début de la saison de terre battue, est-il inquiétant ? : "Ce dont je suis convaincu c’est qu’on ne peut être convaincu de rien du tout à 100%, être confiant à 100% en quelque chose ça s’appelle de l’arrogance !", a retorqué le natif de Manacor, "La seule chose dont je soit certain c’est que j’ai toujours voulu travailler pour arriver en forme a tous les tournoi, Rome, Madrid Barcelone ou ici même, je fourni le même effort pour tous mes engagements" a-t-il conclu.

Au deuxième tour, le gaucher de 32 ans affrontera ce mercredi 29 mai l’Allemand n° 114 ATP Yannick Maden.