"Même avec 300 millions, Nadal aurait toujours la fureur du gagnant !

Le directeur de Roland Garros qualifie le Majorquin "d'extraterrestre".

by Sarah Ait Salah
SHARE
"Même avec 300 millions, Nadal aurait toujours la fureur du gagnant !

Dans une interview accordée à GQ Magazine, le directeur de Roland Garros Guy Forget s’est exprimé au sujet l’édition 2019 du tournoi qui aura lieu à partir de ce dimanche : "Peut-être que Gael Monfils fera le buzz cette année, il en est capable, quant aux autres je crois qu’ils ont déjà atteint le maximum de leur potentiel", a-t-il declaré, "Bien sûr si on avait donné à Gille Simon le service de Roger Federer il aurait eu une carrière bien différente, vous me direz pourquoi il n’a pas développé le même service que Federer ? Je ne sais pas peut être qu’il n’a pas la technique suffisante ou le physique requis, est ce que c’est son travail, son talent ou sa force qui manquent ? Je ne saurais pas vous le dire".

"On a souvent discuté du talent avec Jim Courier qui m’a dit quelque chose d’intéressant sur ce sujet : "Le talent ce n’est pas la forme de joueur, le toucher de balle, les coups spectaculaires, le véritable talent c’est de rester 6 heures par jour à s’entrainer sur un court pour améliorer tous ce qui peut l’être, et de savoir garder un mental solide même quand on est mené à 4 jeux contre 1", a-t-il confessé.

Forget a ensuite fait part de son admiration pour Rafael Nadal : "Prenez Nadal par exemple, il sera à Roland Garros dans quelques jours et il criera ‘Vamos’ dès le premier point qu’il gagnera et ce contre un joueur classé n°70", a-t-il expliqué, "c’est un extraterrestre, il peut avoir 300 millions de dollars dans son compte bancaire, et gagner tous les tournois de l’univers, il continuera a crié ‘Vamos’ à chaque point remporté !

La majeure partie des joueurs perdent cette rage et cette flamme interne de vaincre avec le temps, mais pas lui, et ça c’est du talent", a conclu le chef des Internationaux de France.

Roland Garros
SHARE