"Perdre à Rome aurait été vraiment mauvais pour Rafael Nadal"


by   |  LECTURES 4268
"Perdre à Rome aurait été vraiment mauvais pour Rafael Nadal"

L´Espagnol Rafael Nadal a enfin remporté son premier titre sur terre battue de la saison en évitant d'aborder Roland-Garros sans aucun titre sur sa surface favorite. Nadal, qui a perdu un total de deux matchs sur terre battue respectivement en 2017 et 2018, ne jouit pas actuellement d´une campagne dominante sur terre battue, mais a tout de même réussi à battre le numéro 1 mondial Novak Djokovic à la finale du Masters de Rome 6-0, 4-6, 6-1.

Lors de ses trois premiers tournois de la saison sur ocre, l´Espagnol n'a réalisé que trois sorties en demi-finale. Nadal était à fond sur sa mission depuis son entrée en lice à Rome, en ayant battu Jeremy Chardy à 6-0 6-1, Nikoloz Basilashvili 6-1 6-0, Fernando Verdasco 6-4 6-0, Stefanos Tsitsipas 6-3 6-4.

L’Espagnol a ensuite pris un départ parfait pour la finale à Rome puisque pour la première fois de son histoire, un match entre Nadal et Djokovic a été caractérisé par un bagel.

Nadal contrôlait le match et semblait impeccable, tandis que Djokovic était clairement fatigué après ses épuisantes victoires contre Juan Martin del Potro et Diego Schwartzman. Pourtant, le Serbe a refusé de se désister, sauvant de multiples balles de break dans le deuxième set avant de breaker à son tour l´Espagnol lors du 10ème jeu.

Cependant, Nadal a gardé le cap dans la troisième manche pour remporter le titre. Perdre la finale de Rome aurait été dévastateur pour le natif de Manacor, compte tenu de ses performances lors de ses trois premiers tournois sur terre battue et de ses performances à Rome.

Etant 11 fois champion de l’Open Français, le numéro 2 mondial entamera le deuxième Grand Chelem de la saison de bon pied, car il sera motivé pour remporter son troisième titre consécutif à Roland Garros et son 12e en total.