Rafael Nadal : "Lionel Messi m'a fait passé des moments pénibles"

Grand Fan du Real Madrid, Nadal a du faire avec le génie de Messi au FC. Barcelone.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Rafael Nadal : "Lionel Messi m'a fait passé des moments pénibles"

La deuxième partie de la saison n'a pas donné de grandes joies à Rafael Nadal, du moins sur le plan de la compétition. Après avoir remporté l'Open d'Australie et Roland Garros, l'ancien numéro 1 mondial a de nouveau dû faire face à des problèmes physiques.

Une déchirure aux abdominaux l'a empêché de jouer la demi-finale de Wimbledon contre Nick Kyrgios, et a également influencé son approche de l'US Open. Le champion espagnol est arrivé à New York dans des conditions précaires, quittant la scène dès le deuxième tour contre le favori local Frances Tiafoe.

Le samedi 8 octobre, Rafa et sa femme Xisca ont donné naissance à leur premier enfant. Le joueur de 36 ans originaire de Manacor est revenu sur le terrain lors du Masters 1000 de Paris-Bercy, où il s'est arrêté au deuxième tour contre Tommy Paul.

Il n'a pas fait mieux lors des ATP Finals de Turin, puisque l'Ibère a été éliminé dès la phase de groupe après avoir perdu contre Fritz et Auger-Aliassime. La victoire contre Casper Ruud le dernier jour du "Groupe vert" n'a servi à rien.

Lors d'une conférence de presse pendant sa tournée en Amérique du Sud, le Majorquin a également parlé de la Coupe du monde.

Rafa Nadal s'ouvre sur Messi.

"En tant que supporter du Real Madrid, j'ai souffert de la présence Messi.

Bien qu'en tant qu'amateur de sport, j'ai souvent du plaisir à le regarder jouer. C'est un des meilleurs joueurs de l'histoire et il a joué presque toute sa carrière dans mon pays", a déclaré Rafael Nadal.

Alors que la Coupe du monde de la FIFA est en pleine effervescence, on a demandé à l'Espagnol, lors de la rencontre avec la presse, qui il considérait comme le favori pour remporter le titre. "Je pense toujours que l'Argentine est candidate pour gagner la Coupe du monde.

Il y a des équipes qui ont un petit avantage sur les autres : l'Argentine, l'Espagne, la France, le Portugal, l'Allemagne. Mais n'importe quelle équipe aura des options. On ne peut pas le prédire. En tant qu'Espagnol, j'ai confiance en notre équipe", a déclaré le Majorquin.

Rafael Nadal est à Buenos Aires, en Argentine, dans le cadre de sa tournée d'exhibition en Amérique latine avec le numéro 3 mondial Casper Ruud. "Dans le passé, il y avait Borg, McEnroe, Sampras, Lendl.

Aujourd'hui, nous existons et il n'y a personne de plus important que le sport au finam. Chaque année, il y aura quatre champions du Grand Chelem et plusieurs champions historiques. La prochaine génération continuera à se forger un chemin avec les titres.

Le temps va générer des stars qui sont déjà sur le chemin", a-t-il déclaré, selon ESPN Tenis. "En raison du contraste des styles, des personnalités et des affinités, et pour avoir partagé tant de belles choses sur et en dehors du court, la retraite de Roger Federer était un adieu à une partie importante de ma vie", a-t-il ajouté.

Rafael Nadal
SHARE