Carlos Moya : "Rafael Nadal ne m'a même pas regardé dans les yeux"



by   |  LECTURES 19554

Carlos Moya : "Rafael Nadal ne m'a même pas regardé dans les yeux"

Cette année encore, Rafael Nadal a dû faire face à plusieurs blessures. Le champion espagnol a beaucoup souffert de douleurs au pied en première partie de saison, puis a pu trouver une solution grâce à l'aide du Dr Cotorro.

Cela ne l'a pas empêché de remporter l'Open d'Australie et Roland Garros, devançant ses éternels rivaux Novak Djokovic et Roger Federer au classement de tous les temps en Grand Chelem.

L'ancien numéro 1 mondial était en quête d'un troisième titre à Wimbledon, mais une déchirure abdominale l'a contraint à l'abandon à la veille de la demi-finale contre Nick Kyrgios.

Cette blessure a également affecté son approche de l'US Open, où il a été battu au deuxième tour par un Frances Tiafoe déchaîné. Le joueur de 36 ans originaire de Manacor peut tout de même être satisfait de sa saison, sachant qu'il n'a disputé que sept tournois officiels l'année dernière.

Lors d'une récente interview, Carlos Moya a évoqué sa première rencontre avec Nadal (qui a eu lieu lorsque Rafa avait 12 ans).


Moya s'ouvre sur Nadal

"Celle-ci va être bonne.

À l'âge de douze ans, Rafael Nadal était déjà l'un des meilleurs joueurs du monde dans sa catégorie. C'est à ce moment-là que je l'ai rencontré pour la première fois", a déclaré Moya.

"Il m'a demandé si je voulais bien m'échauffer avec lui. Je l'ai fait, pendant environ une heure. Pour être honnête, je n'ai pas eu l'impression qu'il était singulièrement plus doué que les autres joueurs de son âge.

J'ai vu qu'il était très combatif, mais ce qui était plus surprenant, c'est qu'il était aussi incroyablement timide." "Nous nous sommes rencontrés et nous nous sommes serrés la main, mais il ne m'a même pas regardé et a prononcé à peine une syllabe", a déclaré Moya.

"Il est vrai qu'il était probablement un peu intimidé, car j'avais fait parler de moi dans les médias après avoir atteint, sans être tête de série, la finale de l'Open d'Australie plus tôt cette année-là.

Mais le contraste était toujours aussi frappant - choquant, en fait - entre le petit garçon timide en dehors du court et le gamin super-compétitif sur le court, même si nous ne faisions que des échanges, sans même jouer de points", a-t-il ajouté.

Lors de sa conférence de presse d'après-match, Casper Ruud a été interrogé sur la manière de battre Rafael Nadal. "Je n'ai pas encore été capable de le faire, donc je ne suis pas sûr d'avoir la réponse.

Je suis heureux que le match ne se joue pas à Philippe Chatrier en finale de Roland Garros car il est imbattable. Ici au moins, des gens l'ont déjà battu. Je ne dis pas que cela va tout changer car je considère peut-être la terre battue comme ma surface préférée", a déclaré Casper Ruud.