Rafael Nadal : "Je ne voulais pas que Roger gagne la finale de Roland Garros 2009".

L'Ibérique a longuement évoqué sa rivalité avec Federer.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Rafael Nadal : "Je ne voulais pas que Roger gagne la finale de Roland Garros 2009".

Bien qu'il n'ait pas eu la vie facile, Rafael Nadal s'est tout de même rendu à Londres pour "dire au revoir" à son ami et grand rival Roger Federer. Le champion espagnol a participé au dernier match du roi, qui s'est déroulé vendredi dernier à la Laver Cup.

Le joueur de 36 ans originaire de Manacor n'a pas pu retenir ses larmes lors de la cérémonie en l'honneur du Suisse, avec lequel il a donné naissance à l'une des rivalités les plus passionnantes de l'histoire du sport.

Leur amitié s'est renforcée au fil des ans, à tel point que les larmes de Rafa ont littéralement fait le tour du monde. Les derniers mois n'ont pas été faciles pour le Majorquin, puisque sa femme Xisca est entrée dans la dernière phase de sa grossesse et a dû se rendre à l'hôpital par précaution.

Nadal s'est également déchiré les abdominaux à Wimbledon, puis à l'US Open, où il n'a pu dépasser les huitièmes de finale. Dans une interview accordée à "El Partidazo de COPE", l'Ibérique a longuement évoqué sa rivalité avec Federer.

Rafa Nadal sur le roi Roger

"Comme tout, la rivalité a eu ses étapes. C'est une relation qui a été bonne dès le début, et qui s'est renforcée au fil des années. Je pense que les gens normaux apprécient le rival, tant que le rival est une bonne personne.

Avec les années, on se rend compte, ou du moins dans notre cas, que l'on a vécu quelque chose de spécial. C'est ainsi que nous l'avons vécu et c'est ainsi, je pense, que le monde du tennis l'a perçu, et grâce à cela, certaines personnes se sont intéressées à notre sport." "Au final, notre façon de voir le monde et la rivalité elle-même ont fait que notre relation personnelle ait probablement été plus importante que la relation professionnelle.

Pendant des années, notre amitié s'est renforcée, pour différentes raisons nous avons dû être plus unis que les premières années, et grâce à cela nous avons fait beaucoup de bonnes et belles choses" - a déclaré Rafael Nadal.

Il a également évoqué les Internationaux de France 2009 : "À l'époque, je ne voulais pas que Roger Federer gagne cette finale, c'est la réalité (rires). À cette époque, en pleine rivalité, j'avais des options pour être numéro un et il était très probable que s'il gagnait, il me dépasserait.

D'un autre côté, je suis une personne qui aime surtout le sport. J'avais battu Federer en finale en 2006, 2007 et 2008. Je pense que lorsque quelqu'un est aussi près de gagner, il le mérite vraiment.

J'allais réaliser les quatre Grands, et quand il a fini par gagner ce match, j'ai été très touché et je pleurais à la maison de bonheur pour lui."

Rafael Nadal Roland Garros
SHARE