Rafael Nadal sur la possibilité d'entraîner Grigor Dimitrov : "Je suis très cher".



by   |  LECTURES 2813

Rafael Nadal sur la possibilité d'entraîner Grigor Dimitrov : "Je suis très cher".

L'ancien n° 3 mondial Grigor Dimitrov s'est beaucoup amusé lors d'une session en ligne jeudi. L'Espagnol a plaisanté sur le fait qu'il était trop cher pour entraîner le Bulgare.

Pendant la session, Dimitrov a demandé au recordman Nadal, quatorze fois champion de Roland-Garros, s'il serait prêt à l'entraîner pendant la saison de terre battue. "Ok, que dis-tu de ça ? Hypothétiquement, tu auras terminé ta carrière, disons dans dix ans.

Je t'appellerai et te dirai : 'Rafa, peux-tu venir avec moi pour trois tournois sur terre battue'", a demandé Dimitrov à Nadal, selon Sportskeeda. Nadal a répondu : "Je suis très cher, mec (les deux rient)"

Dimitrov a alors ajouté en plaisantant : "Je vais payer pour deux tournois et le troisième, tu le fais gratuitement" Nadal a répondu : "Bien sûr, tu sais que je suis là. Je ne sais pas si je pourrai t'aider mais bien sûr, je vais mettre tout ce que j'ai pour t'aider.

Mais si tu gagnes le titre, nous ferons une grande fête. C'est la seule demande que j'ai."


Dimitrov à Nadal : As-tu joué au hockey, sais-tu patiner ?

"Je n'ai jamais joué au hockey.

Nous n'avons pas de glace à Majorque. Je n'ai jamais essayé le snowboard. J'ai essayé le ski. J'y suis allé quand j'étais plus jeune. Quand j'étais enfant, j'allais skier chaque année au moins une fois pendant une semaine.

Mais à l'âge de 14-15 ans, j'ai dû arrêter quand j'ai commencé à devenir un joueur de tennis un peu plus professionnel", a répondu Nadal. Entre-temps, Nadal et Dimitrov sont tous deux prêts à participer à Wimbledon.

La participation de Nadal à Wimbledon était incertaine après qu'il ait été gravement gêné par une douleur chronique au pied pendant la saison sur terre battue, mais son traitement en Espagne a fonctionné et il est prêt à participer aux Championnats.

De l'autre côté, Dimitrov est également prêt à jouer Wimbledon car il n'a toujours pas abandonné son rêve de gagner un Grand Chelem. Dimitrov a connu un bon parcours à Wimbledon en 2014, où il a atteint la demi-finale.