"Rafael Nadal a amélioré ses performances", selon un spécialiste des injections



by SHYREM

"Rafael Nadal a amélioré ses performances", selon un spécialiste des injections

Rafael Nadal s’est hissé en haut de la course aux titres du Grand Chelem en remportant d’abord l’Open d’Australie puis l’Open de France cette année. En Australie comme en France, le champion de tennis espagnol a eu un parcours similaire : passant d’un état de grande incertitude physique à une course dominaite qui a fini par le mener vers le titre.

C’est à Roland Garros, son tournoi de prédilection, que Nadal a finalement révélé qu’il avait recours à une pratique autorisée au tennis qui a consisté à anesthésier son pied, afin de ne plus être gêné par la douleur issue du syndrome de Muller-Weiss dont il souffre depuis plusieurs années.

Seulement, ces révélations de Nadal et le fait qu’il ait reçu des infiltrations à répétition durant le tournoi de Roland Garros, ont soulevé un large débat sur cette pratique que certains jugent très peu éthique dans le milieu sportif..

Des cyclistes français, en l'occurrence, n’ont pas apprécié l’annonce des infiltrations de Rafa étant donné que la pratique est considérée comme du dopage dans leur sport, précisément lorsqu'elle est effectuée durant les compétitions.

D’autres sportifs ont également défendu le champion de tennis, considérant le fait qu'il soit atteint d’une maladie jusqu’ici incurable. Les débats ont ensuite été renforcés par une image montrant Rafael Nadal en train de se déplacer avec des béquilles, quelques jours seulement après avoir soulevé le trophée de Roland Garros.

Un radiologue parle de injections de Nadal

Un radiologue spécialiste des injections sur des sportifs, interrogé par Ouest-France, s’est exprimé sur la question. Il a répondu à la question de savoir si les infiltrations pouvaient améliorer les peformances à un moment d’un joueur de tennis, en l’occurrence celles de Rafael Nadal.

"Mais pour en revenir à Nadal et ces injections, selon moi, cela pose un vrai problème. La définition du dopage, c’est (l’ajout d’) une substance chimique extérieure qui va vous faire améliorer la performance, physique ou mentale.

Là, on endort un nerf pour endormir une zone douloureuse, ultra‐douloureuse même car sa pathologie fait un ‘mal de chien’. Un individu normal (sans injections) pourrait sans doute à peine marcher sans douleur.

Endormir ce nerf améliore selon moi sa performance sur le moment dans le sens où cela contribue à diminuer sa douleur, peut‐être à l’effacer même, ce qui lui permet de conserver son niveau de performance habituel.

La douleur fait normalement diminuer la performance, mais l’injection lui permet d’être aussi performant (que s’il n’avait rien). Le fait donc d’avoir eu recours à une aide pour améliorer sa performance de sportif blessé, d’un point de vue éthique, c’est très contestable", a-t-il expliqué.

Dans un sport comme le tennis où les retraits sur le court sont fréquents, en raison d’une douleur quelconque au pied, au poignet, à l’épaule, on peut également se demander ce qui se passerait si chaque joueur pouvait avoir recours à une injection d’anesthésiant local pour poursuivre son match.

Si les autres joueurs ne jouent pas au meilleur de leur forme à cause d’une douleur, localisée dans une certaine zone de leur corps, et qu’un autre joueur a pour a part l'opportunité d’éliminer sa douleur, c’est là sans doute qu’intervient la question de l’équité entre les joueurs et celle d’une certaine éthique sportive, au-delà des qualités intrisèques du joueur et de sa science du jeu que personne ne peut lui enlever.

On a eu l’occasion de voir un exemple avec la blessure d’Alexander Zverev, qui a dû quitter le court sous le poids detrès vives douleurs. En étant anesthésié, il aurait peut-être pu encore jouer sans ressentir de la douleur (avec un pied déséquilibré), mais sa jambe aux ligaments déchirés en aurait ensuite subi les lourdes conséquences.

La question éthique fait donc aussi intervenir la préservation de la santé des joueurs. Rappelons que les infiltrations commes celles utilisées par Nadal sont légales au tennis et ne s’obtiennent que sur une autorisation préalable, tout les joueurs ne peuvent donc pas y recourir à tout moment, à ce jour.

Rafael Nadal