Rafael Nadal : "Je suis un peu pressé par le temps".



by SARAH AIT SALAH

Rafael Nadal : "Je suis un peu pressé par le temps".

Après une courte campagne sur la terre battue de Madrid en 2012, Rafael Nadal a renoué avec la victoire un an plus tard. Le favori local s'est qualifié pour la quatrième finale de la Caja Mágica en cinq ans grâce à une victoire 6-0, 6-4 sur son compatriote Pablo Andújar en une heure et 17 minutes.

Andújar est arrivé à Madrid avec 11 victoires en Masters 1000, et a trouvé son meilleur jeu dans la capitale espagnole pour battre Kei Nishikori en quarts et mettre Nadal face au choc. Rafa s'est montré trop fort ce jour-là, repoussant ses trois chances de break et concédant 11 points en huit jeux de service pour maintenir la pression sur son adversaire.

Andújar n'a pas pu égaler ces chiffres, abandonnant la moitié de ses points au service et subissant quatre breaks sur sept chances offertes à son compatriote plus expérimenté. Ainsi, Rafa a atteint la 34e finale du Masters 1000 à l'âge de 26 ans et est resté sur la route du titre.


Nadal a eu 22 coups gagnants et 12 fautes directes. Il a battu son adversaire sur les points les plus rapides de jusqu'à quatre coups et a contrôlé le rythme malgré un travail plus intense dans le deuxième set.

Pablo a raté un coup droit dans le premier jeu pour perdre le service et prendre le pire départ possible. Andújar, incapable de trouver de la distance entre lui et son adversaire, a placé un long coup droit dans le troisième jeu pour perdre à nouveau et permettre à Rafa de prendre une avance de 4-0 après 16 minutes rapides.

Pablo a commis une double faute dans le cinquième jeu et s'est retrouvé mené 5-0 avant que Rafa ne conclue le set par trois coups gagnants dans le jeu suivant pour prendre l'avantage après 24 minutes.

Nadal remporte l'Open d'Australie 2022

Rafael Nadal a exprimé son admiration pour la série de victoires de la Polonaise Iga Swiatek et l'a félicitée pour avoir réalisé le rare Sunshine Double (en remportant des titres consécutifs à Indian Wells et Miami).

"Elle fait des choses incroyables", a déclaré Nadal. "Elle joue incroyablement bien et gagne tous les tournois qu'elle dispute, les quatre derniers d'affilée je crois. Gagner Indian Wells et Miami d'affilée, c'est quelque chose de difficile.

Je suis simplement heureux pour elle. C'est une fille très spontanée et naturelle. C'est bien d'avoir des filles comme elle, des gens bien comme elle qui ont du succès". Le numéro 4 mondial a poursuivi en faisant la lumière sur son état d'esprit pour l'avenir.

Une blessure aux côtes l'a mis sur la touche pendant plus d'un mois après Indian Wells et il cherchait à rattraper le temps perdu à Rome. "Eh bien, je suis un peu pressé, je dois trouver les meilleures sensations dès que possible", a-t-il poursuivi.

"Je dois récupérer les choses que j'ai manquées à cause de la blessure, bien sûr. Je dois travailler autant que je peux pour être prêt dans quelques semaines. Mais en même temps, sur le moyen terme ou le long terme, j'ai besoin de continuité pour pouvoir continuer à jouer." Nadal n'a pu disputé que quelques sets à Rome son pied lui ayant causé une souffrance insupportable face à Shapovalov en quarts de finale.

L'Espagnol s'est rendu à Paris, reste à voir si son pied le laissera jouer sur les courts dont il est le maitre absolu.

Rafael Nadal Roland Garros