Rafael Nadal : "Passer ma vie à Majorque est la meilleure chose que je pouvais faire"



by SHYREM

Rafael Nadal : "Passer ma vie à Majorque est la meilleure chose que je pouvais faire"

En se préparant à joueur à première Coupe ATP en 2020, Rafael Nadal a aussi parlé des meilleures décisions qu'il avait prises dans sa vie. Par exemple, bien qu’il y ait eu des chances pour que cela arrive, le champion de Manacor a admis qu'il n'avait jamais réellement voulu vivre en dehors de l'Espagne.

Malgré des impôts élevés à payer et une carrière parsemée de pauses pour raison de blessures, Rafa n'a jamais voulu quitter Majorque, pas même pour s’installer à Barcelone où il a eu l'occasion de s'entraîner.

Entouré de sa famille et travaillant sous la direction de son oncle Toni, Rafa a réalisé de grandes choses dans le tennis au cours des 17 dernières années. Le joueur espagnol est tout simplement devenu l'un des plus grands joueurs de tous les temps et s’est forgé un héritage très conséquent.

Nadal aura 36 ans en juin prochain et il est toujours, à l’heure actuelle, dans la liste des meilleurs joueurs du monde. L'Espagnol a remporté 20 matchs sur 21 cette saison et a remporté une 21e couronne du Grand Chelem à l’Open d’Australie, en profitant de l’absence forcée de Novak Djokovic.

Rafael Nadal a expliqué sa décision de passer sa vie en Espagne.

"Rester ici à Manacor a été la meilleure décision que j'aie jamais prise. C'est l'un des choix les plus satisfaisants de ma carrière.

Quand j'étais plus jeune, j'ai eu l'occasion de me rendre au centre haute performance de Sant Cugat à Barcelone afin de m’y entraîner sans payer quoi que ce soit. Pourtant, je souhaitais rester à la maison, pour travailler avec mon oncle et pour avoir ma famille autour de moi, même si cela signifiait que ma famille devait faire des sacrifices financiers importants.

Quand je suis devenu joueur professionnel, certaines personnes ont suggéré que j’aille vivre ailleurs parce que cela aurait été très bénéfique en termes d'argent. Mais j'ai décidé de rester en Espagne et de payer une taxe de 50% sur tout ce que je gagné au tennis et pour ce qui aurait pu être une courte carrière.

J'aurais gagné beaucoup plus d'argent si j'avais vécu à l'étranger, mais cela ne m’aurait pas rendu heureux et cela aurait pu me coûter davantage personnellement. A ce moment-là, Je ne sais pas si j'aurais été prêt mentalement à aller m'entraîner et à vivre ailleurs.

En Espagne, les athlètes paient un taux d'imposition élevé, et une grande partie de ce que nous gagnons provient de l'étranger, avec un grand taux d'imposition. Pourtant, je n'ai jamais regretté ma décision parce que cela m'a aidé sur le plan professionnel mais aussi, à réaliser toutes ces choses", a dit Rafael Nadal.

Rafael Nadal