Le jour ou Rafael Nadal a critiqué les organisateurs de Rome.

Rafael Nadal devrait normalement jouer à Rome juste avant Roland Garros.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Le jour ou Rafael Nadal a critiqué les organisateurs de Rome.

Rafael Nadal n'a pas pu atteindre les demi-finales à Monte-Carlo et à Madrid l'année dernière. L'Espagnol était impatient de changer cela lors du dernier Masters 1000 sur terre battue de la saison, à Rome.

En quête d'une dixième couronne au Foro Italico, Rafa a affronté au début de l'épreuve le rival le plus redoutable du deuxième tour, en affrontant la star locale Jannik Sinner. Nadal s'est imposé 7-5, 6-4 dans le dernier match du programme de mercredi, terminant l'affrontement vers 21h20 et se dirigeant vers une courte conférence de presse.

Connaissant le programme de demain, Rafa n'a pas pu passer beaucoup de temps avec les journalistes, disant qu'il avait besoin de se reposer, car il devait rejouer vers 13h00 jeudi. Rafa et Denis Shapovalov rejoindront le Center Court lorsque Novak Djokovic et Ashleigh Barty auront terminé leurs matchs, et l'Espagnol n'était pas content lorsqu'il a vu le programme.

Rafa a déclaré qu'il aurait été acceptable de jouer vers 13h00 dans des circonstances normales, mais pas cette fois-ci, surtout si Jannik et lui étaient allés jusqu'à un set décisif.


Nadal a terminé le match contre Sinner à 21:20.

Le calendrier mis à part, Rafa a joué un bon match contre Sinner. Il a subi trois breaks et a volé le service du jeune homme à cinq reprises pour sceller le match en un peu plus de deux heures et atteindre les huitièmes de finale.

Contrairement à ce qui s'est passé contre Zverev à Madrid, où il a à peine touché quelques points directs, Rafa a joué un tennis beaucoup plus agressif à Rome. Il a contrôlé le rythme et a battu le jeune joueur dans les rallyes les plus courts et les plus avancés pour passer.

Ils ont échangé quatre breaks dans les six premiers jeux, et Rafa a réalisé trois excellentes prises après cela pour maintenir la pression sur Jannik. L'Espagnol a saisi la septième balle de set au 12e jeu pour conclure l'ouverture en 70 minutes et prendre une longueur d'avance.

Sinner a pris un avantage de 4-2 dans le deuxième set, jouant bien et semblant bon pour forcer un jeu décisif. Mais Nadal est passé à la vitesse supérieure et a enchaîné quatre jeux consécutifs pour prendre le dessus et éviter de passer plus de temps sur le court devant un autre adversaire dangereux.

"Malheureusement, la conférence de presse ne pourra pas durer longtemps, car je dois jouer tôt demain. L'action commence à 10h00, et mon match est programmé en troisième position. Cela signifie que je peux jouer aux alentours de 13 heures.

Ce ne serait pas un problème dans des circonstances normales, mais pas dans celles-ci. Il est maintenant 21 h 40, et nous aurions pu passer au troisième set. Demain, je devrai être au Foro Italico dès 11h30 et attendre mon match en cas d'imprévu.

L'horaire ne me fait pas obstacle, mais je pense que ça ne va pas. L'ordre des matchs vient généralement du directeur du tournoi et de quelqu'un de l'ATP, et je pense qu'ils ont pris la mauvaise décision. Je ne suis pas en colère, mais c'est ce que je ressens", Rafael Nadal.

Rafael Nadal Roland Garros
SHARE