"C'est pourquoi Rafael Nadal entretient l'illusion d'avoir...", déclare un joueur



by   |  LECTURES 1554

"C'est pourquoi Rafael Nadal entretient l'illusion d'avoir...", déclare un joueur

Rafael Nadal a très bien débuté la saison 2022, malgré le fit qu’il se plagnait d’une blessure au pied qui l’a poussé marcher avec des béquilles et à cesser de jouer pendant près de 6 mois.

Le phénomène espagnol s'est pourtant présenté en Australie au milieu de mille incertitudes, et a réussi à accomplir l'un des exploits les plus incroyables de toute sa carrière.

L'ancien No. 1 mondial a d'abord remporté l'ATP 250 de Melbourne, puis l’Open d'Australie 2022. Profitant de l'absence de Novak Djokovic, Rafa a pris la tête du tournoi qu’il n’avait cessé de perdre par le passé.

Après avoir survécu à deux vrais duels contre Denis Shapovalov et Matteo Berrettini, le Majorquin de 35 ans est revenu deux sets perdus contre Daniil Medvedev pour remporter la finale en 5 sets. Grâce à ce succès, l'Ibérique a dépassé Roger Federer et Novak Djokovic dans le classement du Grand Chelem, avec 21 Majeurs.

Nadal est également devenu le 4e homme de l'histoire à avoir remporté tous les Grands Chelems au moins deux fois (avec Djokovic, Rod Laver et Roy Emerson). Comme si cela ne suffisait pas, le Majorquin s'est également imposé dans le prestigieux tournoi d'Acapulco, au Mexique.

Après avoir perdu la finale d’Indian Wells, une côte fracturée l’obligera à manquer les premiers événements de la saison sur ocre. Lors d'une interview accordée à MARCA, Jaume Munar a fait l'éloge de son illustre compatriote.

Munar rend hommage à Rafael Nadal

"Aujourd'hui, j'ai déjà mes schémas d'entraînement car j'ai davantage d'expérience qu'il y a quelques années", a commencé Munar.

"Mais Rafael Nadal m'a beaucoup aidé – et je m’en souviendrai toujours – lorsque je suis arrivé à la structure, en voyant la façon dont il s’entraînait, le désir et l'intensité avec lesquels il le faisait.

Il est une inspiration pour moi et pour tous les enfants. S'il y a quelqu'un qui a eu un impact direct sur ma carrière, c'est bien lui", a continué le joueur espagnol de 24 ans. "Oui, ça me surprend, mais moins que beaucoup de gens parce que j'ai eu la chance de connaître Rafa de l'intérieur, je connais ses ambitions et je sais qu'il aimece qu’il fait et qu'il aime le tennis", a expliqué Munar.

"Il joue parce qu'il aime ça et évidemment, il rivalise aussi pour obtenir des records. Il aime ce qu'il fait, c'est pourquoi il entretient l'illusion d’avoir encore 18 ans." Jaume Munar a également été invité à parler des progrès rapides de son compatriote Carlos Alcaraz.

"J'ai toujours dit qu'Alcaraz allait devenir une star, et en fait il l'est déjà", a répondu Munar. "Il était déjà très bon, il l'est encore plus cette année et il le sera encore plus l'année prochaine. Il est comme Rafa (Nadal), il a eu la capacité de grandir et de s'améliorer rapidement."