Mouratoglou : "Quand on regarde Rafael Nadal jouer on se rend compte de..."



by   |  LECTURES 4846

Mouratoglou : "Quand on regarde Rafael Nadal jouer on se rend compte de..."

Le vice-champion 2017 des Nitto ATP Finals, David Goffin, a bien commencé la saison sur terre battue avec une victoire au premier tour 6-2, 7-6(3) contre le qualifié Damir Dzumhur. "Ce n'était pas facile.

J'ai très bien commencé en obtenant un break précoce sur le premier set qui a été très bon, 6-2 avec de bons coups au sol, avec un bon service, très précis", a déclaré Goffin.

"Le deuxième set a été un peu plus difficile. J'ai commencé à servir un peu mal, avec des doubles fautes et des premières balles manquées, ce qui lui a permis d'entrer plus souvent dans l'échange et de chercher plus de balles perdues.

Mais à la fin, même si j'avais un break de retard, j'ai bien joué pour revenir dans le set et avec un tie-break solide, donc je suis heureux d'avoir ma première victoire sur terre battue dans le premier tournoi sur terre battue de l'année.

Cela me donne de la confiance pour le prochain tour"
Le Belge affrontera ensuite le triple champion Pablo Andujar, qui a battu la deuxième tête de série Daniel Evans lors de son premier match mardi.

Rafael Nadal est sans aucun doute le champion invincible de la terre rouge. Ses exploits sur cette surface resteront probablement inégalés par tout joueur actif ou retraité à ce jour. Sa domination sur cette surface est telle que personne n'est en mesure de rattraper ses statistiques.

Il a remporté l'Open de France, qui est le point culminant de la saison sur terre battue, à 13 reprises, un record.

Nadal est sans aucun doute l'invincible champion de la terre battue.

Patrick Mouratoglou n'a pas tari d'éloges sur Carlos Alcaraz, faisant remarquer qu'il était d'accord avec l'évaluation populaire selon laquelle l'Espagnol est l'héritier de Rafael Nadal.

"Je comprends parfaitement la comparaison avec Rafa. Premièrement, ils sont tous deux espagnols, deuxièmement, ce sont des joueurs super physiques. Troisièmement, ils sont mentalement incroyables. C'est déjà beaucoup.

Je pense qu'ils ont le même style de jeu. Je parle de Rafa aujourd'hui et non de Rafa à l'âge d'Alcaraz", a déclaré Mouratoglou. "Il jouait de manière complètement différente, beaucoup plus en arrière avec de longs rallyes et des effets et maintenant il est plus agressif.

Je dirais que Carlos Alcaraz est la version moderne de Rafa." Dans le même temps, Patrick Mouratoglou a souligné que la paire n'était pas sans différences. "Il y a aussi beaucoup de différences.

Il y a un droitier et un gaucher et cela fait une grande différence. La technique de Rafa est unique et je dirais que celle de Carlos Alcaraz est un peu plus classique", a déclaré Mouratoglou. "Quand vous les regardez jouer, on ne dirait pas qu'ils sont pareils, mais en termes de qualité, il y a des similitudes et dans le style de jeu aussi."