Rafael Nadal : " C'était le travail de l'arbitre de stopper cette atmosphère ".



by   |  LECTURES 3417

Rafael Nadal : " C'était le travail de l'arbitre de stopper cette atmosphère ".

Rafael Nadal s'est fait l'auteur d'un début de saison exceptionnel. L'ancien numéro 1 mondial a remporté trois trophées, dont l'Open d'Australie contre toute attente. Après un long arrêt dû à une blessure, la légende espagnole a réussi un tour de piste mémorable.

Le joueur de 35 ans originaire de Manacor a réussi à revenir à deux sets de Daniil Medvedev en finale, sapant les certitudes de son adversaire au moment où le Russe semblait à un pas de la ligne d'arrivée.

Grâce à son triomphe à Melbourne, Rafa a dépassé Roger Federer et Novak Djokovic au classement de tous les temps des Majeurs. Le Majorquin est également devenu le quatrième homme de l'histoire à avoir remporté au moins deux fois tous les tournois du Grand Chelem (avec Djokovic, Rod Laver et Roy Emerson).

L'Ibérique n'a pas réussi à décrocher son quatrième titre à Indian Wells, ayant dû s'incliner face à l'hôte Taylor Fritz dans le dernier acte.
Lors d'une conférence de presse pendant le BNP Paribas Open, Nadal a évoqué un curieux épisode remontant à Roland Garros 2005.

Rafa se souvient d'un incident survenu à Roland Garros en 2005

Rafael Nadal a fait ses débuts à Roland Garros en 2005. Il a battu le favori local Richard Gasquet au troisième tour, au grand dam du public, et a été tiré au sort pour affronter un autre Français, Sébastien Grosjean, en huitièmes de finale.

"J'ai toujours eu un point de vue très basique et c'est de faire les choses qui vont vous aider à mieux jouer ou à gagner plus. Vous pouvez être triste, vous pouvez être très contrarié - si cela vous aide à mieux jouer ou à gagner plus, faites-le.

Mais ce n'est pas vrai dans mon cas", a déclaré Nadal. "Quand je suis contrarié ou que je perds ma concentration, je me dis que je ne suis pas ce genre de type [qui s'énerve]. J'aime être positif, pas négatif.

Pas seulement sur le court de tennis, dans ma vie normale aussi." Nadal a affirmé qu'il a simplement essayé de faire ce qui le faisait avancer, ce qu'il n'aurait pas pu faire en devenant triste ou en s'énervant sur le comportement de la foule.

"Alors, bien sûr, je me souviens de ce match et pendant un moment, c'était injouable, mais ce n'était pas à moi d'arrêter cela. C'était le travail de l'arbitre d'arrêter cette atmosphère qui rendait impossible de jouer au tennis à ce moment-là", a-t-il déclaré.

"Mais ensuite, je pense que nous nous sommes arrêtés pour cause de lumière ou de pluie, je ne sais pas, et puis nous sommes revenus le lendemain. Mais j'ai juste essayé de faire les choses qui m'aident à continuer."