Rafael Nadal : "La balle n'est pas à 100% juste lorsqu'elle touche le cordage".



by SARAH AIT SALAH

Rafael Nadal : "La balle n'est pas à 100% juste lorsqu'elle touche le cordage".

Après un début de saison record de 19 victoires consécutives, Rafael Nadal est en quête d'un quatrième titre à l'Open BNP Paribas et d'un 37e trophée au Masters 1000 ATP, ce qui le mettrait à égalité avec le Serbe Novak Djokovic.

Nous passons en revue deux titres de l'homme de 35 ans dans le désert : 2007 | Rafael Nadal a battu Novak Djokovic, 6-2, 7-5 "Nadal était déjà triple champion de Roland Garros lorsqu'il est arrivé à la Coachella Valley en 2007, mais il cherchait encore sa place sur les courts en dur.

Presque installé à la deuxième place derrière Roger Federer, l'Espagnol s'est montré à la hauteur de l'événement, mettant fin à huit mois de disette en battant Novak Djokovic, qui participait pour la première fois à une finale de Masters 1000 ATP.

"Les gens parlent beaucoup des changements dans mon jeu, mais la vérité est que je suis juste Rafael Nadal", a-t-il déclaré. La rivalité naissante entre Nadal et Djokovic n'en est encore qu'à ses débuts.

Ce n'était que le deuxième des 58 matches qu'ils ont disputés jusqu'en 2022 (le Serbe détient un mince avantage de 30-28 dans les confrontations directes).
"C'est un grand compétiteur et son grand coup droit lui a permis de contrôler la situation", a déclaré Djokovic, qui, en atteignant la finale, a fait son entrée dans le Top 10 pour la première fois.

2009 - Rafael Nadal a battu. Andy Murray, 6-1, 6-2" Le No mondial 2 avait beaucoup de travail devant lui en 2007. Il a sauvé cinq balles de match pour venir à bout de l'Argentin David Nalbandian dans une échappée pour l'histoire, 3-6, 7-6(5), 6-0 en huitième de finale.

Il a remporté trois victoires consécutives dans le top 10 pour s'emparer du titre, battant le Britannique Andy Murray en finale dans des rafales de 50 mph."

Nadal a été invincible jusqu'à présent cette saison.

Le tournoi d'Indian Wells a été difficile pour les têtes de série.

Avec le vent, il est souvent difficile de jouer des coups naturels. Nous avons déjà vu des joueurs comme Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas et Alexander Zverev abandonner le tournoi. De plus, Rafael Nadal a survécu à une frayeur lors de sa victoire au deuxième tour contre la sensation américaine du tennis, Sebastian Korda.

L'Espagnol a expliqué les raisons pour lesquelles il a eu une sortie difficile au deuxième tour. Il a déclaré : "La balle n'est pas 100% juste sur les cordes, il faut l'accepter, beaucoup d'autres joueurs ont fait des doubles fautes ici...

hier, j'ai fait des doubles fautes dans des moments importants, pas aujourd'hui, elles n'ont pas fait de différence du tout.... Ce n'est pas la quantité de doubles fautes mais le moment où on les commet".

Pour mémoire, Nadal a commis pas moins de huit doubles fautes lors de sa victoire au deuxième tour. De plus, lors de la conférence de presse d'après-match, il a ajouté : "Je sens que ce type de balle, nous le savons depuis longtemps, ce n'est pas une balle que l'on ressent beaucoup.

Quand le ballon est sur la corde, c'est un ballon que l'on sent parfois comme dans un étourdissement sur la corde. Par rapport à d'autres balles, ou on l'impression de pouvoir gérer la balle".

Rafael Nadal