L’absence de Djokovic est-elle un astérisque sur la victoire de Nadal? Kyrgios répond



by   |  LECTURES 1523

L’absence de Djokovic est-elle un astérisque sur la victoire de Nadal? Kyrgios répond

La star de tennis australienne Nick Kyrgios a répondu à une question qui lui a été posée dans un podcast. L’Australie dit si, selon, l’absence de Novak Djokovic à l’Open d’Australie 2022 devrait pousser à mettre un astérsique sur la victoire de Rafael Nadal.

Djokovic, qui est le champion record à l’Open d’Australie avec neuf victoires, n'a pas eu l'occasion de participer aqu chelem de Melbourne Park cette année, et c’est Nadal qui a finalement remporté le titre pour parvenir à 21 titres du Grand Chelem.

"Nan. Les blessures font partie du jeu, les vaccins font à présent partie du jeu, ce n’est pas... Nadal ne pouvait jouer que contre ceux qu’il avait devant lui à ce moment-là", a déclaré dit Kyrgios sur le podcast No Boundaris, comme rapporté par Sportskeeda.

"Mais aussi, je pense que Medvedev est toujours le meilleur joueur du monde en ce moment, même si Nadal a remporté le match (de la finale de l’Open d’Australie 2022). Si Nadal gagne 22 titres, alors je pense qu'il a incontestablement la couronne du GOAT."

L’avis de Kyrgios, touchant l’astérisque à placer sur la victoire de Nadal à Melbourne, n’est pourtant pas partagé par tout le monde. C’est le cas de l’ancien 12e mondial, Nikola Pilic, qui pense qu’avec Djokovic dans les parages, Nadal n’aurait jamais gagné le tournoi australien.

"La vraie question qu’il faut se poser est la suivante : Rafael Nadal aurait‐il soulevé le trophée si Novak Djokovic avait été présent ? La réponse est non, du moins à mon avis", a expliqué l’ancien pro du tennis.

"Tout ce qui est arrivé à Nole a été tragique, car il a énormément fait pour le tennis. Ils l’ont humilié et l’ont traité de façon horrible. C’était comme s’il était devenu un criminel, c’est le sentiment qu l’on avait de l’extérieur", a déclaré Pilic lors d’une interview avec Kurir.

Kyrgios a parlé du retour de Nadal lors de la finale de Melbourne

Daniil Medvedev avait une avance de deux sets à zéro.

Après la pause, Nadal est revenu transformé. Malgré un retard de 2-3 dans le troisième set et trois points de breaks consécutifs pour Daniil Medvedev, le Majorquin a réussi à sauver successivement ces trois points de break et a continué à faire un retour aussi époustouflant qu’historique.

"J'ai arrêté de regarder après qu’il soit à 3-2, 40-0 derrière... et puis quand j'ai vérifié les scores 2 heures et demi plus tard, mes premières pensées ont été: ‘Non mais p****, ce type!’.

J’ai pensé qu'il n'y avait plus aucune chance..." , a révélé Nick Kyrgios. "Je n'ai jamais beaucoup douté de Rafa durant sa carrière, mais la conversation sur le GOAT serait finir s’il gagnait maintenant à l’Open français...

Il serait incontestablement le GOAT s'il le gagne. Je me dis que s'il arrive à 22 titres et que les autres sont environ à 20 tires, je pense qu'il aura alors la couronne du GOAT." Par ailleurs, Kyrgios pense que Medvevev avait de bien meilleures chances de remporter la finale.

"Je penseque c'était un horrible match pour Rafa. En fait, les courts n’étaient pas dans une conditions dont une condition qui était favorable à la façon dont Rafa veut qu'ils soient pour pouvoir gagner", a ajouté l’Australien.

"Il n'allait pas avoir trop de points facile avec son service, Medvedev allait beaucoup le faire courir, Medvedev peut toujours servir à travers la court. Quand il a remporté le premier set, puis le second, je me suis dit que ça allait être très difficile pour Nadal de revenir."