Un joueur du Sydney FC se demande comment Rafa Nadal a pu entrer en Australie si tôt



by   |  LECTURES 2459

Un joueur du Sydney FC se demande comment Rafa Nadal a pu entrer en Australie si tôt

Le footballeur serbe Milos Ninkovic se demande comment Rafael Nadal a été autorisé à entrer en Australie si tôt, étant donné que toute personne testée positive au covid-19 dans un autre pays n'est pas autorisée à entrer en Australie qu’après 14 jours.

Nadal, qui a joué au Championnat du monde de tennis de Mubadala, a annoncé le 20 décembre dernier qu’il avait été testé positif au covid-19. Le 31 décembre suivant, Nadal annonçait ensuite qu'il avait atterri à Melbourne.

Ninkovic est un footballeur serbe qui joue pour le Sydney FC depuis l’année 2015. "Si vous avez eu le Covid dans un autre pays, vous ne pouvez pas entrer en Australie pendant 14 jours, mais ici personne ne se pose la question de savoir comment Nadal est entré dans le pays avant que deux semaines soient passés suite à son test positif.

Comment ça se fait ?" a déclaré Ninkovic à Kurir, comme révélé par Sasa Ozmo. "Cela démontre qu'ils savaient depuis le début ce qu'ils faisaient.

Ils ont ciblé Novak", Ninkovic a également ajouté, selon Blic. Andrey Rublev a également révélé qu’il avait été autorisé à venir à Melbourne alors qu’il était encore positif au covid-19.

Une faveur dont n’a pas bénéficié Djokovic, qui revenait pourtant d’une infection au covid-19, qui était testé négatif, et qui s’est vu être rejeté depuis le premier jour de son entrée en Australie.

Nadal s’en est pris à Djokovic lors de la 1ere annulation de son visa

En parlant de la situation de Djokovic, son rival sur le court, Rafael Nadal a totalement ignoré le fait que le Serbe a attendu de recevoir une exemption de la part des autorités autraliennes, ce qui lui a donné le feu vert pour se rendre en Australie.

"Je pense que s'il avait voulu, il jouerait ici en Australie sans problème", a déclaré Nadal. «Il a pris ses propres décisions, et chacun est libre de prendre ses propres décisions, mais il y a ensuite des conséquences.

Bien sûr, je n'aime pas la situation qui se passe. D'une certaine manière, j'ai de la peine pour lui. Mais en même temps, il connaissait les conditions depuis de nombreux mois, donc il a pris sa propre décision."

De plus, Nadal a dit qu'il comprenait ceux qui étaient frustrés par l'exemption médicale reçue par Djokovic de la part du gouvernement de Victoria. "Cela semble une situation difficile, mais en fin de compte, la seule chose que je peux dire, c'est que nous avons traversé des moments très difficiles et que de nombreuses familles ont beaucoup souffert au cours des deux dernières années avec toute la pandémie", a-t-il dit.

"Il est normal que les gens ici en Australie soient très frustrés par l'affaire parce qu'ils ont traversé beaucoup de blocages très durs, et beaucoup de gens n'ont pas pu rentrer chez eux."