Nadal ne sait plus quoi dire sur l’affaire Djokovic : Assez fatigué de cette histoire



by   |  LECTURES 1568

Nadal ne sait plus quoi dire sur l’affaire Djokovic : Assez fatigué de cette histoire

Le 9 fois champion de l'Open d'Australie, Novak Djokovic, ne jouera pas le premier Majeur de la saison pour la première fois depuis 2004 ! Après avoir obtenu une exemption médicale de la part de Tennis Australia et de l’Etat de Victoria (où se trouve Melbourne) pour l'Open d'Australie, Djokovic a atterri en Australie le 5 janvier.

A son arrivée, Djokovic a vu son visa être annulé avant d’être lui-même placé en détention dans un lieu réservé aux immigrés illégaux. Djokovic a fait appel de la décision et a été réintégré lundi 10 janvier après que le juge ait écarté d’un revers l’annulation du visa du joueur, acceptant que tout était parfaitement en règle pour permettre au No.

1 mondial de rester sur le territoire australien. Le gouvernement australien n’a pourtant pas voulu lâcher prise. Etant déterminé à expulser le joueur de tennis, il s’est alors servi du pouvoir discrétionnaire du ministre de l’immigration en Australie qui lui permet d'annuler des visas pour toute raison qu'il juge bonne.

Djokovic, a ainsi dû quitter l'Australie après que les juges australiens (eux-mêmes exemptés de vaccination) aient confirmé la décision du ministre de l'Immigration Alex Hawke d'annuler le visa du champion de tennis.

La bataille judiciaire entre Novak et le gouvernement australien a été sous le feu des projecteurs durant 10 jours, mettant dans l’ombre toutes les autres nouvelles touchant le tennis et l’incroyable situation sanitaire que vivait déjà les australiens (60 000 contaminations en moyenne par jour, malgré une politique de vaccination coercitive et une gestion covid des plus strictes)

Rafael Nadal entre critiques et lassitude

Après avoir émis plusieurs critiques à l’endroit de Novak Djokovic durant sa bataille pour garder son visa en Australie, puis trouvé bonne la décision du juge de permettre à Djokovic de jouer (lors du premier appel remporté par le Serbe), Nadal a finalement expliqué qu'il était un peu fatigué de répondre aux questions liées à l’affaire Djokovic en Australie.

"Je ne sais plus quoi dire, j'en ai assez marre. Il y a une semaine, quand Novak a obtenu son visa pour la première fois, il a pu s'entraîner. J'ai dit que la justice avait parlé, qu’il méritait de jouer le Open d'Australie si son visa était valide.

Hier, le juge (d’autres juges) a dit d'autres choses, et je ne peux pas être contre quelque chose qui vient de la justice. Ce que je crois personnellement, ça c’est une autre chose. Les meilleurs joueurs sont sur le court participent aux tournois les plus importants du monde.

Cela aurait été mieux pour tout le monde si Novak avait été là. Ce qui s'est passé est une chose complètement différente. La situation est évidente maintenant, et je ne peux pas en dire beaucoup plus à ce sujet", a déclaré Rafael Nadal.