Rafael Nadal : Novak Djokovic a le droit de pouvoir jouer à l’Open d’Australie



by   |  LECTURES 936

Rafael Nadal : Novak Djokovic a le droit de pouvoir jouer à l’Open d’Australie

Novak Djokovic a été mis en détention dans un hôtel pour émigrés illégaux depuis son arrivée en Australie le 5 janvier dernier, après avoir vu son visa et son exemption médicale être rejetés.

Il y a eu beaucoup de commentaires à ce sujet de la part des acteurs du tennis, certains parlant en faveur du Serbe et d’autres suggérant que la situation était de sa faute, comme c’est le cas de Rafael Nadal, l’un des plus grands rivaux de Djokovic sur le court.

Après avoir déclaré que Novak Djokovic avait pris ses propres décisions au lieu de respecter les conditions d’entrée en Australie, Rafael Nadal a changé de ton au sujet de son collègue suite à la décision de justice donnant raison au No.

1 mondial. "Je pense que s'il l'avait voulu, il serait en train de jouer ici en Australie sans problème", avait déclaré Nadal il y a quelques jours. "Il a pris ses propres décisions, et chacun est libre de prendre ses propres initiatives, mais il y a des conséquences"

"Bien sûr, je n'aime pas la situation dans laquelle il se trouve. D'une certaine manière, je suis désolé pour lui. Mais en même temps, il connaissait les conditions depuis de nombreux mois, donc il a pris sa propre décision", avait poursuivi le champion espagnol.

Lorsque la décision de justice a été rendue lundi dernier, 10 janvier, Djokovic s’est vu rétabli dans ses droits puisque le juge a demandé sa libération immédiate et a stoppé le processus d’expulsion, permettant ainsi au joueur de rejoindre le tournoi majeur australien.

Nadal parle finalement en faveur de Djokovic

"Ca me semble bien", a déclaré Nadal, à l’annonce de la décision du tribunal. "C'est la justice qui devrait parler dans tout cela et je suis un défenseur de la justice.

Un cirque a été mis en place autour de tout ça, mais au-delà de pouvoir s'entendre sur beaucoup de choses de Novak, la justice a parlé et il a le droit de pouvoir jouer à l'Open d'Australie.

Ce serait juste." 'Sur le plan personnel, je préférerais qu'il ne joue pas (rires), mais le fait qu’il joue serait ce qu’il y a de meilleur pour le sport, à la fois économiquement et sur le plan publicitaire", a-t-il ajouté.

Nadal a ensuite insisté sur sa position concernant le vaccin covid, suggérant que le débat sur la vaccination obligatoire était "un cirque" : "Chacun devrait être libre de vouloir faire ce qu'il veut, mais chaque décision a des conséquences.

Les institutions les plus importantes au monde disent que pour arrêter tout ça, il faut se faire vacciner, et je veux les écouter. Je ne me sens pas plus ou moins intelligent en pensant cela, je me contente de suivre ce que disent ceux qui en savent le plus.

Le débat qui est généré à ce sujet est un cirque." Nadal a contracté la covid-19 le mois dernier malgré le fait qu'il soit vacciné, et il a également fait savoir qu’il avait traversé quelques jours difficiles sur le plan physique.