Rafael Nadal : "Je suis désolé pour Novak mais il connaissait les risques"



by   |  LECTURES 2079

Rafael Nadal : "Je suis désolé pour Novak mais il connaissait les risques"

L'ancien numéro un mondial Rafael Nadal a reconnu que Novak Djokovic aurait pu jouer l'Open d'Australie sans problème, mais il a décidé de suivre une autre voie. Djokovic a refusé de se faire vacciner et a demandé une exemption médicale.

Djokovic a été retenu à l'aéroport de Melbourne pendant neuf heures et son visa a été refusé après qu'il n'ait pas fourni les preuves appropriées pour répondre aux exigences d'entrée en Australie.

"Je pense que s'il (l'avait) voulu, il jouerait ici en Australie sans problème", a déclaré Nadal, selon Tennis Majors. "Il est passé par un autre chemin... il a pris ses propres décisions, et tout le monde est libre de prendre ses propres dispositions, mais ensuite il y a des conséquences.

Bien sûr, je n'aime pas la situation qui se passe. D'une certaine manière, je suis désolé pour lui. Mais en même temps, il connaissait les conditions depuis de nombreux mois, donc il a pris sa propre décision."


Nadal est vacciné et prêt à jouer en Australie

"Je suis passé par la COVID. J'ai été vacciné deux fois. Si on fait ça, on n'a aucun problème pour jouer ici.

C'est la seule chose qui soit claire. Pour moi, la seule chose qui soit claire, c'est que si l'on est vacciné, on peut jouer à l'Open d'Australie et partout ailleurs, et le monde, à mon avis, a suffisamment souffert pour ne pas suivre les règles", a ajouté Nadal.

Nadal a également déclaré qu'il comprenait la frustration des Australiens. "La situation semble difficile, mais en fin de compte, la seule chose que je peux dire, c'est que nous avons traversé une période très difficile et que beaucoup de familles ont beaucoup souffert au cours des deux dernières années avec la pandémie", a-t-il déclaré.

"Il est normal que les gens ici en Australie soient très frustrés par l'affaire parce qu'ils ont traversé beaucoup de confinements très difficiles, et beaucoup de gens n'ont pas pu rentrer chez eux", a renchéri le rival du Serbe.