Rafael Nadal envoi un message de soutien à son équipe après le retrait d'Alcaraz.



by   |  LECTURES 1579

Rafael Nadal envoi un message de soutien à son équipe après le retrait d'Alcaraz.

L'ancien numéro un mondial Rafael Nadal a reconnu que la santé est primordiale après que Carlos Alcaraz ait été contrôlé positif au COVID-19. Jeudi, l'étoile montante espagnole Alcaraz a annoncé qu'il avait été testé positif au COVID-19.

C'est un nouveau coup dur pour l'Espagne, qui a déjà perdu Nadal et Roberto Bautista Agut. "Bonjour à tous, je voulais vous informer qu'aujourd'hui, j'ai été contrôlé positif au COVID-19, ce qui m'empêchera de participer à la Coupe Davis que j'attendais avec impatience", a annoncé Alcaraz jeudi.

Nadal, qui a mené l'Espagne à la victoire en finale de la Coupe Davis 2019, espère qu'Alcaraz ira bien et a ajouté qu'il espère qu'il n'y aura pas d'autres cas positifs dans l'équipe.

"Beaucoup d'encouragements à toute l'équipe espagnole après les nouvelles que nous avons reçues aujourd'hui. Quand quelque chose comme ça arrive, la compétition passe au second plan.

La chose la plus importante est la santé et j'espère qu'il n'y aura pas d'autres cas. Je vous embrasse tous", a déclaré Nadal dans un tweet.

Alcaraz voulait prendre la relève en l'absence de Nadal

Alcaraz avait 16 ans lorsque Nadal a mené l'Espagne à la victoire lors de la première finale de la Coupe Davis en 2019.

Alcaraz a "crié" après que Nadal ait battu Denis Shapovalov en finale de la Coupe Davis. "Représenter l'Espagne, c'est tout, c'est inestimable", a déclaré Alcaraz.

"Représenter son pays dans n'importe quel domaine ou compétition, c'est vraiment tout. Quand on m'a dit que j'étais dans l'équipe Davis pour cette année, je n'y croyais pas.

C'était le rêve d'un enfant de participer à la Coupe Davis. Je garde un excellent souvenir du match de Ferrer contre Kohlschreiber à Valence en 2018. Et aussi la Davis de 2019 à Madrid, qui était spectaculaire, pleine d'émotions, avec Rober (Bautista), qui est parti, est revenu et a gagné (son père est décédé au milieu du tournoi).
Avec Rafa qui a gagné des matchs épiques, des doubles épiques, c'était une Davis spectaculaire que l'Espagne méritait. Je me souviens avoir crié lorsque Rafa a gagné le dernier point contre Shapovalov"