Toni Nadal : "Daniil Medvedev est inférieur à Rafael Nadal ou Federer dans ..."



by   |  LECTURES 2408

Toni Nadal : "Daniil Medvedev est inférieur à Rafael Nadal ou Federer dans ..."

Le Masters 1000 d'Indian Wells s'est déroulé sans la présence d'aucun des Big 3. Roger Federer et Rafael Nadal ont mis fin prématurément à leur 2021 en raison de problèmes physiques , qui les ont empêchés de jouer régulièrement cette année.

Le Suisse a subi une opération du genou droit pour la troisième fois en un an et demi et il n'y a pas de plan précis pour son retour sur le terrain. L'Espagnol, quant à lui, a dû faire face à une blessure au pied, qui a limité ses performances à partir de Roland Garros.

Le joueur de 35 ans originaire de Manacor reviendra en 2022, mais on ne sait pas encore s'il sera ou non sur la ligne de départ de l'Open d'Australie. Novak Djokovic, quant à lui, a décidé de faire une longue pause après la finale perdue à l'US Open.

Le numéro 1 mondial a fait savoir qu'il participerait au Masters 1000 de Paris-Bercy, à l'ATP Finals de Turin et à la finale de la Coupe Davis, alors que sa présence à Melbourne est incertaine.


L'oncle Toni parle de la Next Gen

Le journal français L'Equipe a publié une belle analyse de Toni Nadal sur les performances de la Next Gen. Les faux pas de Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas et Alexander Zverev ont permis à Cameron Norrie de triompher dans le désert californien.

Toni a déclaré : "Je ne peux pas dire qui est le meilleur de la Next Gen ou lequel d'entre eux gagnera le plus de titres du Grand Chelem. Je peux vous assurer que, lorsqu'ils sont en pleine forme, leur niveau n'est pas très éloigné de celui de Novak Djokovic, Roger Federer et Rafael Nadal.

Le problème se pose quand ce n'est pas grand jour. Une mauvaise version de Daniil Medvedev est considérablement inférieure à un mauvais Djokovic, un mauvais Nadal ou un mauvais Federer."

Ce dernier s'est également attardé sur l'évolution du tennis : "Lorsque Rafa a rejoint le circuit ATP, on jouait un tennis plus raisonné et plus lent. Aujourd'hui, tout est question de puissance des coups, les jeunes ne veulent pas perdre de temps à réfléchir. C'est vraiment dommage."