Rafael Nadal : "L'image n'est pas la meilleure"



by   |  LECTURES 1843

Rafael Nadal : "L'image n'est pas la meilleure"

Rafael Nadal est retourné sur le court à Washington, où il a fait ses débuts historiques. En effet le champion Espagnol n’avait encore jamais disputé le tournoi de tennis de Washington ni même été dans la ville de Washington !

L'ancien numéro 1 mondial n’a pas mis les pieds sur le gazon sur cette année et s’est arrêté à Roland-Garros, après avoir été battu en demi-finale par Novak Djokovic.

Le phénomène espagnol n'a participé ni à Wimbledo ni aux Jeux olympiques de Tokyo, un choix qui a été dicté par une baisse de forme physique. A 35 ans, le 20 fois champion du Grand Chelem doit faire plus attention à son corps pour éviter de se blesser.

Son grand objectif est désormais l'US Open, un tournoi qui l'a vu triompher à quatre reprises. Rafa veut également empêcher Novak Djokovic de réaliser Grand Chelem, selon certains analystes, car le Serbe a déjà remporté les trois meilleurs tournois majeurs de la saison haut la main.

Le Majorquin s'était aussi inscrit pour les Masters 1000 à Toronto et Cincinnati, disant vouloir se présenter à 100% à Flushing Meadows. Lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-tournoi à Washington, Rafa est revenu sur son choix d'abandonner Wimbledon et les Jeux Olympiques.

Nadal au sujet des manifestations de Djokovic sur le court

"Jouer à Washington me permet d'être sur le tour une semaine avant ce que je fais habituellement pour cette partie de la saison", a déclaré Rafael Nadal.

"Mais le fait d’avoir manqué Wimbledon, était, je pense, la bonne chose à faire. Je pense que cette décision était la bonne. Je suis super heureux d'être ici", a-t-il ajouté.

"L’organisation du tournoi se déroule à merveille." Lorsqu'on lui a demandé s'il pensait que Novak Djokovic pouvait réaliser le Grand Chelem calendaire cette année, Rafael Nadal a affirmé que cela était tout à fait possible.

"Ce qu'il a réalisé cette année est quelque chose d'incroyable", a déclaré Nadal. "Je crois vraiment qu'il peut le faire, sans aucun doute." Au cours de la séance de questions-réponses avec la presse à Washington, Rafael Nadal a également été invité à donner son avis sur les manifestations de son grand rival sur le court.

"Heureusement, il n'y avait personne dans les tribunes et que rien d'autre ne s'est passé, mais ce sont des choses qui arrivent de temps en temps", a déclaré Nadal. "Il faut essayer de les éviter.

L'image n'est pas la meilleure. Il est important d'éviter ce type de situation, et plus encore si vous êtes une référence pour beaucoup d'enfants. En fin de compte, il est numéro un au monde et l'un des meilleurs de l'histoire.

Il est étrange que quelqu'un, ayant tant de succès, réagisse de cette manière de temps en temps, mais en fin de compte, il est très compétitif et réagit comme ça", a poursuivi Rafa.

Ces propos n’ont cependant pas été du goût de tout le monde, car le champion espagnol semblait ainsi s’ériger en juge du "bon" et du "mauvais" face à un collègue et à grand champion de la même stature que lui.

Le fait que son commentaire survienne lorsque le joueur en question est en pleine difficulté lors d’une compétition importante a accentué la controverse. Après sa défaite en demi-finale de Roland-Garros, Nadal a marqué son retour sur le circuit ATP au Citi Open 2021 de Washingto.

En tant que tête de série du tournoi, l'Espagnol a reçu une wildcard pour son premier tour qu’il a disputé contre Jack Sock. Il a battu l’américain après 3 sets difficiles avant de s’incliner face au Sud-Africain Lloyd Harris.

N’étant pas au top de sa forme et se plaignant d'une blessure au pied, Raffael Nadal a finalement décidé de ne pas jouer à Toronto ni à Cincinnati, avant de se rendre peut-être à l’US Open.