Mischa Zverev: " On ne peut pas dire que Rafael Nadal a mal joué à Paris"



by   |  LECTURES 3943

Mischa Zverev: " On ne peut pas dire que Rafael Nadal a mal joué à Paris"

À 17 ans, Rafael Nadal était l'un des joueurs à suivre au début de l'année 2004. Il semblait bien parti pour améliorer ses résultats de la saison précédente et atteindre sa première finale ATP à Auckland.

Le jeune Espagnol a remporté deux victoires à l'Open d'Australie et a fait des débuts remarquables en Coupe Davis contre Radek Stepanek sur un court couvert. Rafa a battu le numéro 1, Roger Federer, à Miami, espérant un parcours similaire sur sa terre battue bien-aimée en avril et mai, mais il a fait l'impasse sur la tournée sur terre battue après s'être blessé à la cheville à Estoril.

Nadal est revenu à la compétition en juillet et est devenu champion ATP à Sopot en août, ce qui lui a donné un grand coup de pouce. Nadal a dû renoncer à la Coupe Davis contre les Pays-Bas, mais il est revenu pour le match de demi-finale contre la France.

L'adolescent a battu Arnaud Clément en deux sets consécutifs et a obtenu une chance d'affronter les États-Unis à Séville en finale au mois de décembre. Devant 25 000 fans locaux, Rafa a remplacé Juan Carlos Ferrero lors de la deuxième confrontation.

Il est devenu le plus jeune joueur à remporter une victoire en finale de la Coupe Davis après avoir battu le n°2 Andy Roddick 6-7, 6-2, 7-6, 6-2 en trois heures et 38 minutes d'un combat éreintant.

Bob et Mike Bryan ont maintenu les États-Unis dans la course après leur victoire en double sur Juan Carlos Ferrero et Tommy Robredo. Pourtant, Carlos Moya a battu Andy Roddick 6-2, 7-6, 7-6 pour donner le troisième point à l'Espagne et offrir à son pays son deuxième trophée de Coupe Davis en quatre ans.

Après la victoire, Nadal était ravi de sa performance et de celle de ses coéquipiers, qualifiant ce titre de plus important de sa carrière et félicitant ses collègues qui ont donné le meilleur d'eux-mêmes devant la foule partisane de Séville.

Mischa Zverev sur Rafael Nadal

Novak Djokovic a réalisé l'une des meilleures performances de son histoire à Roland-Garros pour infliger une défaite 3-6, 6-3, 7-6(4), 6-2 à Rafael Nadal, 13 fois champion à Paris, en demi-finale.

Dans ce contexte, Mischa Zverev et Ana Ivanovic ont livré leurs impressions sur cette demi-finale titanesque. "C'était incroyable et difficile à décrire parce que tout le monde les a vus bien jouer et chaque fois qu'ils recommencent, on pense que c'est impossible, mais ils produisent toujours une qualité de jeu d'une autre planète", a déclaré Zverev sur Eurosport.

"Le troisième set a eu des hauts et des bas. Parfois, c'était comme un jeu d'ordinateur parce que peu importe où ils frappaient la balle, l'autre était déjà là pour la recevoir.

Il semblait impossible de placer des coups gagnants, ils ne font pas de fautes directes, et finalement l'un des deux parvient à faire la différence. C'est juste incroyable la façon dont ils ont joué", a-t-il ajouté.

"Cela aurait pu tourner dans l'autre sens. Mais encore une fois, il n'y a pratiquement pas eu de fautes directes. Les deux ont tenté des coups difficiles et ont réussi. On ne peut donc pas dire que Rafael Nadal n'a pas fait ce qu'il fallait, c'était juste un match de tennis incroyable. Novak était juste trop bon vers la fin"