Novak Djokovic:" Je me sens prêt pour Monte-Carlo malgré le peu de matchs joués"



by   |  LECTURES 1424

Novak Djokovic:" Je me sens prêt pour Monte-Carlo malgré le peu de matchs joués"

Le numéro un mondial Novak Djokovic n'a pas joué depuis la fin du mois de février, mais il n'est pas particulièrement préoccupé par sa longue absence avant le Masters de Monte-Carlo.

Djokovic, qui a remporté 18 tournois du Grand Chelem, a battu le numéro 2 mondial Daniil Medvedev en des sets consécutifs pour remporter l'Open d'Australie lors de son dernier match. Djokovic est maintenant prêt à démarrer sa saison sur terre battue à Monte-Carlo et il a fait l'éloge de l'étoile montante italienne Jannik Sinner avant sa campagne à Monaco.

"Je ne me suis pas beaucoup entraîné avec Sinner depuis un an et demi, mais avant cela, nous nous entraînions souvent ensemble. C'est une personne sympathique, dévouée et qui travaille dur.

Il est entouré des bonnes personnes, il est ambitieux, et je pense qu'il a ce qu'il faut pour être champion", a déclaré Djokovic, selon Sasa Ozmo.

Djokovic, tête de série n° 1 à Monte-Carlo

Djokovic est un double champion à Monte-Carlo, ayant remporté le tournoi en 2013 et en 2015.

"Il n'y a rien de spécial que je doive faire en termes de préparation (après une plus longue période d'arrêt). Je me suis entraîné sur terre battue depuis que j'ai renoncé au tournoi de Miami, et je me sens bien", a ajouté Djokovic.

Pendant ce temps, le joueur de tennis grec Stefanos Tsitsipas, le mieux classé, est également prêt à démarrer sa saison sur terre battue à Monte-Carlo. "Le fait d'être éloigné de la vie quotidienne normale, d'être tenu à l'écart des interactions humaines et de ne pas pouvoir voyager facilement a rendu les choses très difficiles.

Au tout début, je pensais que ce serait relativement facile et que je ne souffrirais pas autant, mais cela a fini par être psychologiquement atroce", a déclaré Tsitsipas, selon Vicky Georgatou.

Interrogé sur la possibilité de recruter un entraîneur, Tsitsipas a répondu : "Je reste en contact avec Gustavo Kuerten, il m'a beaucoup aidé. Je lui fais confiance, je sens que nous avons des choses en commun.

J'aimerais pouvoir l'avoir avec moi, mais il rest important pour ma carrière et c'est crucial que nous parlions, pour qu'il puisse m'aider."