Le Français Gilles Simon soutient la PTPA de Novak Djokovic



by   |  LECTURES 1482

Le Français Gilles Simon soutient la PTPA de Novak Djokovic

Le joueur de tennis français Gilles Simon a soutenu le PTPA de Novak Djokovic, affirmant qu'il avait toujours été un défenseur d'une association constituée de joueurs uniquement.

La discussion concernant la PTPA a pris de l'ampleur au Miami Masters après que le président de l'ATP, Andrea Gaudenzi, ait crié sur Vasek Pospisil lors d'une réunion. Pospisil et le No.

1 mondial Djokovic sont les deux principaux initiateurs de la PTPA. "Je ne l'ai jamais caché. J'ai toujours dit que l'ATP était plus une question de tournois que de joueurs. Et je le répète, la situation (réduction des prix) illustre très bien cela", a déclaré Simon, comme l'a révélé Essentially Sports.

Simon n'est pas un fan de l'ATP

"Pendant une heure et demie le président de l'ATP m'a crié dessus lors d'une réunion de joueurs pour avoir tenté d'unir les joueurs", a déclaré Pospisil à l'arbitre Arnaud Gabas, lors de sa diatribe à Miami.

"Pendant une heure et demie ... Le chef de l'ATP... P*** de trou du c***." Si vous voulez me disqualifier, je serai ravi de poursuivre toute cette organisation. » Réfléchisasnt sur cet incident, Djokovic avait déclaré : «En ce qui concerne les affaires en cours, je ne suis pas à Miami.

Cependant, Vasek Pospišil est un bon ami à moi et je compatis avec lui de tout cœur. Les joueurs du tour conviendraient qu'il est un individu de la plus haute intégrité qui se soucie du bien-être de ses camarades concurrents.

J'espère que les joueurs reconnaissent l'importance de se tenir ensemble." Pospisil s'est, quant à lui, sincèrement excusé pour ses actions. "Je tiens à m'excuser sincèrement pour mon comportement sur le court de Miami plus tôt dans la journée.

J'ai manqué de respect au jeu que j'aime et je suis vraiment désolé. En guise d'explication, je me suis senti profondément énervé après une réunion entre les joueurs et les dirigeants de l'ATP hier soir, et j'ai sous-estimé le trop-plein d’émotions que cela avait fait peser sur moi jusqu'à ce que je monte sur le court aujourd'hui.

Encore une fois, je suis désolé pour mon comportement sur le court et pour le langage que j'ai utilisé", a déclaré Pospisil dans un communiqué publié sur son compte Twitter.