"Les médecins de l'ATP ont donné à Djokovic des analgésiques mais...", dit un physio



by   |  LECTURES 10590

"Les médecins de l'ATP ont donné à Djokovic des analgésiques mais...", dit un physio

Novak Djokovic a subi une déchirure abdominale lors de son troisième match contre Taylor Fritz à l'Open d'Australie. Bien qu'ayant réussi à remporter le tournoi pour la neuvième fois de sa carrière, le numéro 1 mondial a admis que la déchirure s’était agrandie au fil des jours, passant de 1,7 cm au début à 2,5 cm à la fin du Happy Slam.

Le Serbe de 33 ans a montré des signes évidents de douleur contre Milos Raonic et Alexander Zverev, mais à partir de la demi-finale, son corps a commencé à récupérer et sa mobilité est revenue à un niveau qui lui a permis de remporter la compétition.

Le vétéran de Belgrade a fait voir une superbe performance en finale, laissant la misère de neuf jeux au total au pauvre Daniil Medvedev (qui était considéré comme étant le favori par de nombreux bookmakers).

Le portail bien connu "Punto de Break" a contacté un physiothérapeute de l’ATP pour faire la lumière sur la façon dont Nole a réussi à gagner un Grand Chelem malgré une déchirure importante.

En revanche, il y a eu de nombreuses critiques qui se sont abattues sur Djokovic ces dix derniers jours, certains l’accusant de n’avoir pas vraiment souffert d’une déchirure mais d’autre chose.

Un physio au sujet de la blessure de Novak Djokovic

"Personnellement, je ne connais personne avec une déchirure qui puisse frapper la balle", a déclaré un physio ATP. "Le truc de Novak Djokovic, me porte à penser qu'il s’agissait d'autre chose ou que la déchirure était superficielle.

Elle ne doit pas être très profonde car sinon, il est presque impossible de bouger et encore moins de frapper une balle", Physio ajouté. "Il (Novak Djokovic) y est arrivé, je ne sais pas comment, mais il l'a fait."

Selon le physio ATP, une déchirure allant à contre-courant des fibres musculaires aurait empêché Novak Djokovic de continuer à jouer. Il a ajouté, cependant, que même une déchirure dans la même direction aurait encore été extrêmement douloureuse pour le Serbe.

"La première chose à savoir est que dans le muscle abdominal, il y a des fibres pointant dans mille directions. Ce n'est pas comme les autres muscles dans d'autres domaines. Par conséquent, c'est une zone très délicate et très difficile à traiter", a déclaré le physio.

"Lorsque vous avez une déchirure, vous devez voir dans quelle direction elle se produit. Si c'est à contre-courant, je vous dirais qu'il est quasiment impossible de jouer. Si cela se produit dans la même direction, cela pourrait vous permettre de jouer, mais avec beaucoup de douleur."

Le physio ATP a donc confirmé cela et a ajouté que le moyen idéal de traiter une telle situation est le "traitement au plasma enrichi", une procédure pour laquelle il ne pense pas que cela ait été fait.

"Il est probable que les médecins de l'ATP lui aient donné des mesures analgésiques orales pour soulager la douleur", a poursuivi le physio. "La chose normale dans ces cas est un traitement au plasma enrichi pour activer le métabolisme de la zone, mais je ne pense pas que cela ait été fait en compétition."