Ben Rothenberg n’aime pas le comportement des fans de Novak Djokovic



by   |  LECTURES 2451

Ben Rothenberg n’aime pas le comportement des fans de Novak Djokovic

Ben Rothenberg, journaliste au New York Times, s’exprimé au cours d'une récente interview intervenue après la victoire de Novak Djokovic à l'Open d'Australie 2021. Il a tenté d'expliquer de quoi pouvait découler le climat quasi hostile qu’il dit avoir remarqué envers le numéro un mondial.

Le journaliste n'aime donc pas le comportement de certains fans de Djokovic, mais ne fustige pas cependant le comportement des autres fans à l'endroit de Djokovic et de ses réalisations. Voici ses propos : "La partie la plus passionnée des fans de Novak Djokovic est extrêmement agressive et haineuse, d'une manière dont je crois que même Novak Djokovic n’apprécie certainement pas.

Je ne pense pas qu'il apprécie ce comportement que nous pouvons voir notamment sur les réseaux sociaux. Les fans ne comprennent pas que cela nuit à l'image de leur joueur qui est toujours courtois et se comporte bien.

Tous les athlètes ont un certain groupe de fans, mais les fans de Nole ont toujours fait cette impression particulière et vraiment pas une grande impression."

Novak Djokovic, entre fans, détracteurs et victoires historiques

Après avoir remporté son neuvième Open d'Australie et son dix-huitième titre du Grand Chelem Novak Djokovic, numéro un mondial et actuellement meilleur joueur de tennis du Tour masculin, a toujours connu un climat partagé entre fervents supporters du champion serbe et "haters"

Ces derniers disent ne pas aimer le comportement de Nole et certaines des façons qu’il a de faire les choses. Parmi ceux-ci, il y a évidemment les fans de Rafael Nadal et ceux Roger Federer, grands rivaux du champion et qui, avec lui, forment le Big 3 du tennis, mais pas seulement.

En fait, il y a aussi d'autres fans qui n'aiment pas voir les succès du serbe et Goran Ivanisevic lui-même, entraîneur du champion des Balkans, a souligné que tant chez certains fans et surtout chez certains médias, il y a presque une mode qui consiste à attaquer Nole quoi qu'il arrive et quoi qu’il fasse, donc à défaut de pouvoir faire gagner leurs joueurs préférés.

On pourrait même assimiler cela à de l’anti-sport, puisque Djokovic est un adversaire sportif de taille dont le palmarès et les victoires relèvent pourtant le mérite et les performances des adversaires qui rivalisent contre lui, et qui le battent à de multiples occasions.

Djokovic, quant à lui, répond à tout le monde et il le fait sur le court. Cette année, il l’a fait en réduisant à néant les chances de Daniil Medvedev en finale. Il a confirmé ainsi qu'il était à nouveau l'homme à battre.

Novak a battu à présent presque tous les records et il est officiellement à la recherche du seul record d'envergure qui lui manque encore, à savoir le nombre de titres du Grand Chelem. Il en possède 18 tandis que Roger Federer et Rafael Nadal ont tous les deux atteints les 20 titres depuis l’année dernière.

Déjà cette année avec Wimbledon et l'US Open (dont Roland Garros où Rafa est pourtant le favori) Djokovic aura sans aucun doute l'occasion de réduire encore l’écart ou même de rejoindre ses éternels rivaux.