"Même si Novak Djokovic a été descendu, il a été le seul...", a dit la joueuse Bencic



by   |  LECTURES 1498

"Même si Novak Djokovic a été descendu, il a été le seul...", a dit la joueuse Bencic

Novak Djokovic est en Australie pour faire face à la quarantaine dans la ville d'Adélaïde avant de se rendre à Melbourne. Il a écrit une lettre aux organisateurs du tournoi pour faire certains demandes d'égalité des droits pour les joueurs qui ont dû subir une quarantaine plus stricte que la sienne, les empêchant de s’entraînercomme devraient le faire normalement des joueurs de haut niveau.

En particulier, Nole a demandé une liste de choses pour les 72 joueurs de tennis confinés dans des chambres d'hôtel à Melbourne après qu des personnes aient été testées positives sur les vols en provenance d’Abu Dhabi et de Las Vegas.

Ces demandes ont été rejetées par les membres du gouvernement australien et certaines personnes s’en sont pris au champion serbe. Une fois de plus, le circuit a été divisé entre ceux qui ont apprécié l’initiative du Serbe et ceux qui l'ont de nouveau attaqué.

Le premier tournoi du Grand Chelem de 2021 débutera le 8 février, mais les premières polémiques ont déjà éclaté. La professionnelle suisse Belinda Bencic est l'une des premières à avoir affronté les organisateurs de l'Open d'Australie 2021.

Aujourd'hui, une semaine après avoir été enfermée dans sa chambre d'hôtel, elle s'est ouverte sur tout le fiasco, tout en soutenant Novak Djokovic.

Bencic a fait l'éloge de Novak Djokovic

«En ce qui concerne le groupe qui se trouve à Adélaïde, je peux comprendre», a déclaré Belinda Bencic.

«Ce sont les meilleurs, ceux qui font le plus pour notre sport». Tout en acceptant leur traitement particulier, l'ancienne No. 4 a souligné ce qui ne va pas dans ce scénario. «Craig Tiley a également défendu cette position selon laquelle ils ont mérité le droit d'être traités de cette façon.

Ça me va. Mais à condition d'arrêter de proclamer partout qu’il y a une égalité de traitement », a expliqué le joueur suisse. Plus tard, la No. 11 mondiale a également révélé l'iniquité de l'attribution des chambres dans les hôtels officiels.

Elle a encore une semaine à passer dans les mêmes conditions qu’elle juge si fatigantes. «D'un autre côté, je trouve plus difficile de vivre avec le fait que dans les hôtels officiels, certains ont de grandes chambre et d'autres de petites.

Moi, j'ai reçu un vélo (statique), d'autres non. Tout cela n'est pas juste », a déclaré Bencic. «Je voudrais saluer la position prise par Novak Djokovic», a-t-elle ajouté.

«Même si on l’a descendu, il a été le seul des privilégiés à s’être bougé pour nous».