Boris Becker : "Novak Djokovic a pris une décision juste et légitime"



by   |  LECTURES 1418

Boris Becker : "Novak Djokovic a pris une décision juste et légitime"

Novak Djokovic et Boris Becker figuraient parmi les duos de joueurs et d'entraîneurs les plus titrés de l'histoire du tennis, durant le temps qu’ils ont passé ensemble. L'Allemand a mené le Serbe vers un Grand Chelem en carrière, six Majeurs et 14 Masters 1000, en travaillant avec Djokovic tout au long de ses saisons dominantes sur le Tour.

Becker et Djokovic sont restés amis, et Boris était là pour féliciter Novak lorsqu'il a remporté ce titre épique de Wimbledon contre Roger Federer en juillet 2019. Dans sa récente interview, le six fois vainqueur du Majeur a défendu son ancien joueur et la lettre qu’il a envoyée à Craig Tiley.

Becker a déclaré que Novak n'avait pas de mauvaises intentions et qu’il ne chnerchait qu’à améliorer le quarantaine des joueurs avant le premier Majeur de la saison, comme d’ailleurs le Serbe le fait toujours lorsqu’il voit ses collègues en difficulté.

On se rappelle que dès les premiers instants de la crise sanitaire, Novak avait pensé à créer une cagnotte pour venir financièrement en aide aux joueurs les moins bien classés. Soixante-douze joueurs ne peuvent pas quitter leur chambre du fait d’une quarantaine stricte qui leur a été imposée à Melbourne, après qu’ils aient pris le même vol que des personnes ayant été testées positives.

Cet isolement rend ainsi leurs préparatifs à l'Open d'Australie extrêmement difficiles, surtout pour des athlètes de haut niveau. Novak a souligné certaines choses qui auraient pu être améliorées pour soulager les joueurs en question.

Pourtant, le gouvernement austalien et les autorités sanitaires n’ont pas voulu écouter cela, affirmant qu'ils faisaient déjà tout ce qu'ils pouvaient pour les joueurs à l'intérieur de la bulle.

Boris Becker s'est rangé du côté de Novak Djokovic

"Les points qu'il a notés étaient absolument justes et légitimes. Vous avez le sentiment que quoi que fasse Djokovic en ce moment, il recevra juste beaucoup de critiques.

Dans ce cas, c’est vraiment injustifié. Il a essayé de défendre les joueurs et de créer des conditions équitables pour tout le monde, mais il a été vivement critiqué, même par le Premier ministre du pays.

Je pense qu'il est vital pour l'Australie et principalement pour Melbourne que les joueurs soient à Melbourne. C'est bon pour la ville et pour l'économie. Le pays et la ville en bénéficient, et il faut alors traiter les joueurs de manière plus juste et respectueuse.

Il y a 70 joueurs concernés, sur un groupe de 128 joueurs. Un troisième est certainement dans des conditions (plus) défavorables en Australie. Quand ils sortiront de la quarantaine, ils n'auront même pas goûté au grand air, ils n’auront pas pu joué au tennis.

Peu importe le nombre de pas qu'ils auront fait dans leurs chambres, ils n’auront pas joué à la balle, puis ils ont une semaine pour se préparer au meilleur des cinq sets, au moins pour les hommes, dans des conditions chaudes.

Cette tâche ne fonctionne pas vraiment. Toute la préparation hivernale aura été pour rien. Il faut se demander si ce sont des conditions équitables pour tout le monde. En tant qu'organisateur, vous devez vous demander : est-ce bien, est-ce raisonnable?", a déclaré Boris Becker.