Paul McNamee: " Ce que subit Novak Djokovic est une honte"



by   |  LECTURES 4111

Paul McNamee: " Ce que subit Novak Djokovic est une honte"

L'année 2020 de Novak Djokovic, sur le court, a été pleine de victoires et de succès. Le champion serbe a commencé la saison de la meilleure façon possible et a porté la Serbie au sommet du monde lors de la Coupe ATP en battant des champions du calibre de Rafael Nadal, Daniil Medvedev et Denis Shapovalov en simple pendant le tournoi.

Quelques jours après sa victoire dans la nouvelle compétition par équipe, Djokovic a ensuite fait ses débuts à l'Open d'Australie ; tournoi qu'il a remporté grâce à la victoire en finale dans le cinquième set contre Dominic Thiem.

La même histoire s'est répétée à Dubaï, où le natif de Belgrade a sauvé trois points de match contre Gael Monfils en demi-finale et a dominé le dernier acte du tournoi contre Stefanos Tsitsipas.

Alors qu'il semblait avoir retrouvé son meilleur niveau, l'urgence sanitaire a obligé à suspendre le Tour pendant environ six mois. Après cette longue interruption, Djokovic est cependant revenu et a remporté un nouveau succès dans un tournoi Masters 1000, cette fois à Cincinnati.

Lors de l'US Open, le seul vrai regret de sa saison sportive, Djokovic est entré dans l'œil du cyclone pour la disqualification reçue en huitième de finale, lorsqu'il a involontairement frappé le juge de ligne à la gorge avc une balle.

Ce fut une période difficile, que le vainqueur du Grand Chelem à 17 reprises a réussi à surmonter d'abord à Rome, puis à Paris. Dans le premier cas, il a triomphé au Masters 1000 de Rome, dans le second, il ne s'est rendu qu'en finale au roi de la terre battue Rafa Nadal.

Enfin, les deux derniers tournois de l'année n'ont pas vu un Djokovic concentré et attentif prendre le terrain. Résultat : défaite en quart de finale à Vienne contre Lorenzo Sonego et défaite en demi-finale à la finale ATP contre Thiem.

Rien n'est encore officiel, mais selon certains médias serbes, la Coupe ATP sera le point de départ de l'année 2021 pour Djokovic. Le numéro un mondial tentera de guider ses troupes vers un deuxième succès consécutif dans cette prestigieuse et intéressante épreuve.

La nouvelle règle de l'ATP, qui interdit à Novak Djokovic de se présenter aux élections, a suscité de vives critiques de la part de Paul McNamee. L'ex-PDG de l'Open d'Australie s'en est pris à l'ATP en déclarant que ses fondateurs, dont Arthur Ashe, auraient honte.

Paul McNamee parle de Novak Djokovic.

Paul McNamee estime que les membres fondateurs de l'ATP, dont la légende Arthur Ashe, n'auraient jamais toléré une telle décision de l'organisation.

"C'est avec une profonde tristesse que j'ai lu que le numéro un mondial n'a pas le droit de représenter ses pairs", a écrit McNamee. "Cela n'a jamais été, n'est pas et ne sera jamais ce que l'organisation devrait défendre.

Les fondateurs de l'ATP, dont feu le grand Arthur Ashe, auraient honte" Novak Djokovic s'est également attaqué à la direction de l'organisation en ajoutant qu'il espérait que la règle serait appliquée de manière cohérente à tous les niveaux et pas seulement en ce qui concerne l'ATP.

"J'espère qu'à l'avenir, cette règle ne sera pas seulement appliquée à la formation de nouvelles associations au niveau des joueurs, mais qu'elle sera également appliquée à tous les niveaux de la structure de l'ATP", a déclaré Novak Djokovic dans sa déclaration.