Rothenberg : "Le fait que Novak Djokovic soit un si bon joueur de cinq sets..."



by   |  LECTURES 1515

Rothenberg : "Le fait que Novak Djokovic soit un si bon joueur de cinq sets..."

L'édition 2020 de l’ATP Finals a été l'occasion de demander à de nombreux joueurs ce qu'ils pensent de l’idée de réduire le format du Grand Chelem et de l’aligner au format du reste du calendrier (avec le passage à deux sets sur trois).

Alors que Rafael Nadal et Alexander Zverev ont montré leur attachement à la tradition, le numéro 1 mondial Novak Djokovic et Daniil Medvedev étaient plus ouverts à la possibilité d’apporter un changement aux quatre grands tournois du calendrier.

Les besoins de la télévision poussent dans cette direction depuis des années (car les matchs de tennis peuvent parfois être très longs) , mais les légendes de ce sport et de nombreux professionnels ont souligné à maintes reprises comment le format trois sur cinq représentait le trait distinctif des chelems, par rapport aux autres tournois du circuit.

Dans un chat vidéo intitulé « Match Points » le célèbre journaliste du New York Times Ben Rothenberg a approuvé l'idée de Djokovic, soulignant que le Serbe n'a aucun intérêt personnel à changer un format qui lui a apporté beaucoup de chance au cours de la dernière décennie (Nole a en fait a remporté 17 tournois du Grand Chelem).

Rothenberg et Bartoli au sujet du format best-of-3 "Je pense que le fait que Novak Djokovic soit un si bon joueur de cinq sets plutôt qu’au meilleur des trois ajoute de la crédibilité", a déclaré Ben Rothenberg.

«Je pense que c'est irréaliste (pour les gens de regarder des matchs si longs). Je ne pense pas que le tennis soit populaire parce que c'est un sport d'endurance. Ce n'est pas ce qui m'a attiré vers le tennis ; j'aime voir l'artisanat, la créativité, le talent et la compétence.

Je ne pense pas que mettre l'accent sur l'endurance soit important pour l'essence du tennis ». Marion Bartoli, cependant, n'est pas d'accord avec l'argument de Novak Djokovic en faveur d’un format plus court.

"Pour moi, nous devons repenser la façon dont le tennis est diffusé", a déclaré Bartoli. "Vous n'avez pas vraiment l'impression d'être sur le court avec un joueur de tennis frappant une balle de tennis.

Essayons de trouver une bien meilleure façon d'engager les fans ». Noah Rubin semblait initialement plus ouvert à la suggestion de Novak Djokovic. Le numéro 249 mondial a commencé par réclamer des matchs au meilleur des 3 lors de la première semaine des Majeurs et pour aller au meilleur des 5 ensuite.

"Je suis d'accord que la première semaine devrait être de trois sets, la deuxième semaine peut être au meilleur des cinq", a déclaré Rubin. "Mais dans la pandémie, les chelems sont les seuls qui vont bien.

Je pense que c'est un peu la dernière chose à (essayer de) changer. Je dirais qu’on devrait garder le meilleur de cinq et nous préoccuper d'autre chose. "