Novak Djokovic : "Souvent, mes mots sont déformés"



by   |  LECTURES 1262

Novak Djokovic : "Souvent, mes mots sont déformés"

Novak Djokovic est au centre de la polémique depuis des mois, pour plusieurs raisons. En juin, en raison de l'Adria Tour, un tournoi caritatif avec la foule entre la Serbie et la Croatie, sans distanciation sociale et sans aucune règle de sécurité car cela n’était pas requis dans ces deux pay respectifs.

Le Serbe, son épouse, son entraîneur Goran Ivanisevic et d'autres joueurs de tennis avaient alors été testés positifs au Covid- 19, sans être tombés malade pour autant (seul le Bulgare Dimitrov s’est vraiment senti mal).

Puis vinrent les déclarations du père de Djokovic au sujet de Roger Federer, disant que ce dernier ne veut pas prendre sa retraite car il craint que Rafa et Novak le dépassent. Enfin, il y a eur la disqualification de l'US Open, après que Djokovic est lancé une balle par inadvertance sur un juge de ligne.

Nole s'est prononcéeà l’endroit des médias pour avoir répandu certaines fausses rumeurs, ou plutôt, pour avoir déformé certains de ses propos lors d'interviews.

Il s'en est pris aux médias qui rapportent de fausses rumeurs à son sujet touchant le Conseil ATP. Il a déclaré que ses propos étaient souvent déformés par les médias et utilisés à leur avantage, avant de rétablir la vérité et d’expliquer la situation actuelle.

Les propos de Novak Djokovic

«Très souvent, mes mots sont déformés, comme ces derniers jours. Certaines personnes ont dit que c'était hypocrite de ma part de retourner peut-être au Conseil en plus d'être l'un des fondateurs de PTPA.

Je n'avais pas l'intention de retourner au Conseil. En août, les joueurs ont demandé à Pospisil et à moi de démissionner. Je l'ai dit à ce moment-là et je le dis maintenant, je ne vois là aucun conflit.

J'ai essayé de l'expliquer aux gens, mais il y a des groupes qui ne veulent pas comprendre. Nous avons accepté l'adhésion à l'ATP avec plaisir, c'est un honneur pour nous, Et cela en dit long le fait que nous ayons été nominés à nouveau (par les joueurs pour y prendre part) après que nous ayons été carrément expulsés auparavant (avec la nouvelle règle de l’ATP).

Cela signifie que nous avons fait du bon travail et que de nombreux joueurs nous font confiance. Jusqu'à hier soir, je voulais collaborer avec l'ATP en tant qu'un des co-fondateurs de la PTPA, mais en promouvant la nouvelle règle selon laquelle on ne peut pas être simultanément membre du Conseil et d’une autre organisation du système de tennis, ils ont envoyé un message clair de ce qu'ils pensent de tout cela.

Encore une fois, l'ATP est allé à l'encontre des souhaits du grand groupe de joueurs qui nous ont nommés Vasek Pospisil et moi (pour faire parti du Conseil des joueurs). Nous n’avons pas postulé comme cela a été rapporté dans les médias (ce sont plutôt les joueurs qui les ont à nouveau nominés pour qu’ils en fassent partie)."

Même si donc un grand nombre d ejoueurs ont exprimé le souhait que Djokovic et Pospisil rejoignent le Conseil des joueurs, l'ATP a annoncé de nouvelles règles d'adhésion, qui interdisent à tout joueur d'être membre d'une organisation autre que l'ATP pour pouvoir accéder au Conseil.