Novak Djokovic fait une visite inattendue à Visoko au lendemain de sa défaite à RG



by   |  LECTURES 4454

Novak Djokovic fait une visite inattendue à Visoko au lendemain de sa défaite à RG

Le numéro un mondial Novak Djokovic a effectué une visite inattendue à Visoko, en Bosnie-Herzégovine, juste un jour après sa défaite en finale de Roland-Garros, selon Sport 1 Oslobodjenje.

Djokovic, qui avait été testé positif au coronavirus en fin juin, s’était déjà rendu en Bosnie-Herzégovine en juillet après s'être remis du virus. L'un des arrêts que Djokovic avait fait lors de ce premier voyage en Bosnie-Herzégovine a été Visoko, où il a visité la pyramide bosniaque du soleil.

Dimanche dernier, Djokovic a subi une défaite décevante à l'Open de France et c’est le numéro 2 mondial Rafael Nadal qui a remporté une victoire dominante par 6-0, 6-2, 7-5. Nadal détient maintenant un record de 13 titres de l’Open de France et, il a égalé Roger Federer sur la liste des records de tous les temps du Grand Chelem avec 20 Majeurs.

"Il continue. Il semble que rien ne peut le retenir. C'est incroyable. Je veux dire, j'admire toutes ses réalisations, je veux dire, en particulier celle qu’il a faite ici (à Roland-Garros). C'est un score, des résultats et des records époustouflants qu'il a sur ce court", a déclaré Djokovic lors de sa conférence de presse, selon des propos recueillis par Max Gao.

"Il a perdu deux fois au cours de sa carrière (à Paris). Il a gagné 13 fois, oui, il n'y a pas grand chose à dire. Tous les superlatifs que vous pouvez utiliser, il les mérite. ", a commenté Djokovic, en parlant de Rafael Nadal.

Djokovic n'avait pas de réponse lors du match contre Nadal

Après avoir dominé les deux premiers sets, Nadal a réclamé un break précoce dans le troisième set et Djokovic a fait un break dans le sixième jeu.

Djokovic espérait que ce serait l'étincelle dont il avait besoin pour changer les choses, mais Nadal a gardé sa concentration et a fait le travail en trois sets. «Je voulais en quelque sorte perturber son rythme, évidemment.

Mais il était prêt. Il était là, il était préparé. Il jouait tous les bons coups aujourd'hui. C’est juste un de ces jours où il suffit de dire, Chapeau, et bravo ».

«Je pensais aussi que ces conditions m’étaient plus favorables. Je me sentais bien tout au long du tournoi. (…) Mais, oui, je veux dire, Rafa a prouvé que tout le monde avait tort. C’est pourquoi il est un grand champion.

Il vient de jouer ào un match fantastique aujourd'hui. Je me précipitais probablement un peu, en essayant de jouer des points plus courts, probablement pour les gagnants. Je n’étais probablement pas en train de bien construire les points.

Cela se reflétait sur le résultat. Mais cela a également été causé par lui (Rafael Nadal), par son incroyable défense. Il récupérait beaucoup de balles. Normalement, tous les coups que je jouais après deux, trois échanges rapides depuis le fond du court, quand je l'ai frappait contre neuf gars sur dix, ça donnait un gagnant, le point était fait, mais pas contre lui.