Un analyste a rapporté que Novak a déjà jeté sa raquette sur un juge en 2016



by   |  LECTURES 2622

Un analyste a rapporté que Novak a déjà jeté sa raquette sur un juge en 2016

Novak Djokovic a été exclu de l'US Open 2020 après avoir accidentellement frappé une juge de ligne avec une balle lors de son match de huitième de finale contre l'Espagnol Pablo Carreno Busta.

La disqualification du numéro 1 mondial a laissé un énorme vide dans le tableau d'affichage masculin. La sanction imposée au champion du Grand Chelem à 17 reprises a suscité différentes réactions au sein de la communauté du tennis.

Certains pensent que la décision prise a été la bonne, tandis que d'autres estiment que Djokovic a été puni trop sévèrement. Dans la dernière édition du "NCR Tennis Podcast", le célèbre reporter du New York Times, Ben Rothenberg, a exprimé son opinion sur ce qui est arrivé au grand phénomène de Belgrade.

Et il a déterminé que ce n'est pas la première fois que Nole a montré des signes d'intolérance qui se traduisent par un comportement non conforme à un tournoi de tennis et à son rôle.

Rothenberg parle de la disqualification de Novak Djokovic

Ben Rothenberg a déclaré : "Je pense que cela soit arrivé à Novak Djokovic n’est pas le fruit du hasard. Normalement, les gens ne frappent pas les juges de ligne à la gorge.

Parce que j'ai revu son match lors de la finale ATP 2016 et j’ai constaté que Novak a pris l'habitude d'agir de manière imprudente sur le terrain et avec son équipement. Durant Roland-Garros de 2016, il a lancé sa raquette derrière lui et un juge de ligne agile a pu s’écarter de son chemin a temps, sa raquette aurait pu atterrir droit sur la tête du juge.

C’est l’émotion du moment. Novak Djokovic n'est pas le seul joueur à se retrouver dans des situations pareilles, mais il était particulièrement enthousiaste à l'idée qu'on parle injustement de lui pour avoir fait cela aux WTF.

Rothenberg a continue en disant : "Il y avait une vidéo de Vine, où un enfant crie "Quand vas-tu apprendre ?" C'est ce que je pense quant aux meilleurs joueurs et surtout de Novak. Il a ce défaut, toute l'année, Novak s'est dit qu'il pouvait faire ce qu'il voulait et s'en accommoder.

Qu'il s'agisse de changer les molécules d'eau avec son esprit ou de jouer à l'Adria Tour pendant une pandémie, d'être devenu source d’un épicentre dans un pays qui se portait bien outre mesure."

Il a terminé en disant : " Novak Djokovic et ses fans se sont cachés derrière la défense du "Oh, mais les intentions étaient si bonnes" "Je n'avais que les meilleures intentions"

Comme si cela avait de l'importance. Si vous êtes sur une route pour donner des vêtements mais que vous écrasez un enfant à vélo en chemin, le but du voyage n'a pas vraiment d'importance en fin de compte.

Novak a tellement de feu en lui à tout moment, qu'une partie lui échappe parfois. Je pense que c'est sa personnalité de ne pas être consciencieux envers les autres de ne pas penser aux conséquences de ses actes"