Un légende de la WTA : "Beaucoup défendent Novak Djokovic parce qu'ils pensent que.."



by   |  LECTURES 17073

Un légende de la WTA : "Beaucoup défendent Novak Djokovic parce qu'ils pensent que.."

Ces derniers jours, il y a eu un énorme débat autour de la disqualification de Novak Djokovic de l'US Open et sur la règle qui a conduit à cela. Un bon nombre de fans et d’experts estiment que la sanction infligée au numéro 1 mondial était excessive, tandis que d'autres sont convaincus que la décision a été prise conformément au règlement.

Lors de son match de huitième de finale contre Pablo Carreno Busta, le 17 fois champion de Grand Chelem a accidentellement frappé la juge de ligne avec une balle, en envoyant celle-ci derrière le court, l’air de rien.

Le phénomène de Belgrade a reçu une très lourde amende de la part de l'USTA, également parce qu’il a sauté la conférence de presse d'après-match, ce qui était cepenant compréhensible vu son état de choc.

Quelques heures après l'incident, Nole a utilisé son compte Twitter pour s'excuser auprès de la juge de ligne, après du tournoi et de tous ses collègues, avant de prendre rendez-vous avec tout le monde pour la saison sur terre battue.

L'ancienne numéro 1 mondiale Justine Henin a également exprimé son jugement sur l'incident qui a eeu lieu à Flushing Meadows.

Henin est ravie que Novak Djokovic ne soit pas une "machine"

"Si nous avons une règle plus douce, quelles seront les limites?", a interrogé Justine Henin.

"Beaucoup défendent Novak Djokovic parce qu'ils pensent que c'était une décision vraiment difficile (à prendre). (Pour ma part) Je ne changerais pas la règle, c'est mon avis.

C'est juste que, à la fin, les gens se blessent de temps en temps, même si ce n'était pas prévu », a ajouté Henin. «Nous devons en quelque sorte contrôler cela et fixer des limites pour que ces choses ne se poursuivent pas.

Nous devons respecter tout le monde dans le sport. Nous sommes tous humains et pas parfaits ", a déclaré Henin. « Novak Djokovic n'est pas une machine et j'aime cette idée." , a terminé l’anciene No.

1 mondiale. Novak Djokovic a eu de la malchance tandis qu’il avancçait sûrement vers un 18e titre de Grand Chelem. Tous les observateurs s’accordent d’ailleurs pour dire que ce chelem était le sien, ce qui n’enlève rien à la capacité des autres joueurs de tenter de le lui arracher.

Les actions provenant d’un excès de colère, d’énervement, d’un excès de joie ou d’un beson d’évacuer la pression ont toujours fait partie du jeu. On peut citer John McEnroe et même Roger Federer pour des gestes sur le court qui ont pu être controversé, certaines pouvant être qualifié d’erreur et d’autres moins.

Comme l’ont déclaré certains proches du Serbe, les épreuves ont généralement eu pour effet de pousser Novak Djokovic à se surpasser, aussi on aura l’occasion de voir bientôt ce qu’il en est pour ce nouveau revers dans une année bbien particulière.