Filippo Volandri a vu en Novak Djokovic un champion quand le Serbe avait 17 ans



by   |  LECTURES 1016

Filippo Volandri a vu en Novak Djokovic un champion quand le Serbe avait 17 ans

L'ancien joueur de tennis italien Filippo Volandri insiste sur le fait qu'il était clair pour lui que Novak Djokovic était un talent spécial, après que les deux se soient rencontrés sur les courts en terre battue d'Umag en 2004.

Djokovic, désormais classé No. 1 mondial, faisait ses débuts à l'ATP et il visait à battre Volandri, mais l'Italien n'a pas laissé le Serbe faire de surprise en remportant une victoirede de 7-6 (5), 6-1.

Djokovic, qui n'avait que 17 ans à l'époque, s'est défendu lorsqu’il perdait par 5-1 dans le premier set pour forcer un tie-break, avant de succomber face à Volandri. "En dehors du court, je parlais avec des collègues et j’ai dit : ‘Ce type est vraiment bon!’.

, a déclaré Volandri en exclusivité à l'ATP Tour. "Tous les joueurs ont dit : ‘Allez, tu aurais pu gagner 6-1 6-1.’ Mais j'avais raison ! (En général) Je gagnais facilement.

J'étais déjà un bon joueur et il a eu une réaction qui m'a surpris", a précisé Volandri. "Même s’il se débattait avec sa respiration et qu’il ne respirait pas bien, il a eu une réaction que vous avez en vous ou pas du tout.

Vous pouvez travailler là-dessus, mais il y a des joueurs qui sont nés avec quelque chose à l'intérieur qui fait qu’ils ne se endent jamais et qu’ils essaient toujours de produire une réaction (quand ils sont à terre).

Ce genre de réaction, en étant mené à 1-5, était vraiment impressionnant"

Volandri a vu les caractéristiques d'un champion en Novak Djokovic

Djokovic, qui a remporté 17 titres de Grand Chelem tout au long de sa carrière, est considéré comme étant l'un des plus grands joueurs de tennis de tous les temps, et son objectif est de battre le record de Grand Chelem de tous les temps de Roger Federer qui est de 20 Majeurs.

"Déjà, physiquement et en termes de flexibilité, il était à un niveau différent. Il était si puissant. Il sautait (partout) sur le court et il mettait tellement de spin sur la balle sans être lui-même un poids lourd", a expliqué Philippo Volandri.

"C’est la différence entre les champions et les joueurs normaux. Ils n’ont pas besoin de trop de poids pour donner autant d’effets à la balle, ni de la vitesse" Volandri a joué des matchs juniors contre Federer et quand il a rencontré Djokovic - alors que le Serbe était encore junior - il a remarqué qu'il était également différent des autres.

"Quand quelqu'un a quelque chose de différent, c'est difficile à expliquer", a-t-il dit. "Vous voyez comment il est sur le court, son attitude, sa puissance mentale. Djokovic gérait déjà les mauvais moments comme un pro quand il était vraiment, vraiment jeune."