Premier ministre serbe : "Blâmez-moi, pas Novak Djokovic"



by   |  LECTURES 1218

Premier ministre serbe : "Blâmez-moi, pas Novak Djokovic"

Le Premier ministre serbe Ana Brnabic a pris la défense de son compatriote Novak Djokovic, en insistant sur le fait que le numéro un mondial n'avait que de bonnes intentions avec son événement Adria Tour.

À son retour en Serbie après une quarantaine de deux mois à Marbella, Djokovic a lancé l'Adria Tour car son objectif était de faire le tour des pays des Balkans avec son événement.

L'objectif initial de l’Adria Tour était de faire des haltes en Serbie, en Croatie, au Monténégro et en Bosnie, mais le Monténégro a été radié après que les organisateurs n'aient pas pu parvenir à un accord avec leur gouvernement.

L'événement Adria Tour a eu lieu en Serbie et en partie en Croatie, car l'événement a été annulé après que plusieurs joueurs aient été testés positifs au coronavirus.

Les événements de l'Adria Tour à Belgrade et à Zadar ont rassemblé des foules bondées, tandis que les joueurs se serraient la main et s'étreignaient. Djokovic - qui était l'un des quatre joueurs testés positifs au coronavirus - a reçu de nombreuses critiques après les événements qui se sont produits lors de l'Adria Tour.

Mais les organisateurs de l’Adria Tour ont souligné à plusieurs reprises qu'ils avaient suivi les mesures sanitaires émises par les gouvernements de Serbie et de Croatie. "Plein soutien à Novak Djokovic, c’est tout à son honneur car il a essayé de faire quelque chose de bien, non seulement pour nous en Serbie, mais aussi dans la région - pour mettre la politique de côté, pour aider les jeunes joueurs de tennis, pour amasser des fonds à des fins humanitaires, pour faire quelque chose (d’utile)...

Toutes nos félicitations ! Que ce soit le bon moment ou non, vous ne pouvez pas vraiment le savoir avec cette épidémie. Mais en tout cas, la chose la plus simple à faire c’est de vouloir porter les habits d’un général après la bataille et de critiquer quelqu'un parce qu'il avait essayé de faire quelque chose de bien et de noble.

Il a investi de l'énergie, probablement beaucoup de son argent", a déclaré Brnabic à Pink, comme l'a révélé Mondo.

"Blâmez-moi, pas Novak Djokovic"

"C'est (quand ils blâment le gouvernement) la chose la plus simple et la plus belle pour moi.

S'ils pouvaient me blâmer personnellement, en tant que Premier ministre, et laisser Novak tranquille, j'aimerais beaucoup mieux ça. C'est de notre faute, nous avons allégé les mesures, autrement, le tournoi n'aurait pas eu lieu.

Laissez-le donc tranqulle parce qu’il avait seulement essayé de faire quelque chose de bien et de courageux, le pire c'est que vous avez 1001 personnes qui critiqueront ce qui s'est passé dans le confort de leur maison (sans lever le petit doigt pour les autres)", a ajouté Brnabic.

Novak Djokovic, 17 fois champion de Grand Chelem, se sent bien après avoir été testé positif au coronavirus. Il s’est également excusé pour ce qui s'est passé lors de l'Adria Tour. et a récement été testé négatif avec son épouse.