"Novak Djokovic est frustré par la popularité de Federer et Rafa" selon un ancien pro



by   |  LECTURES 1139

"Novak Djokovic est frustré par la popularité de Federer et Rafa" selon un ancien pro

Novak Djokovic s'est retrouvé dans l'œil du cyclone après que son Adria Tour, organisé sans règles de distanciation sociale, ait été brutalement interrompu suite à des cas positifs du virus pour quatre joueurs (dont le même numéro 1 mondial lui-même).

Comme si cela ne suffisait pas, les déclarations du père de Nole, Srdjan, qui a accusé Grigor Dimitrov d’être le fautif et d'avoir terni la réputation de la famille Djokovic, ont également beaucoup fait débat.

Le père du 17 fois champion en Grand Chelem avait également suscité des critiques pour avoir conseillé à Roger Federer de prendre sa retraite et de se consacrer à autre chose. L'ancien médaillé d'or olympique Marc Rosset a récemment confié que Djokovic devrait mieux prendre soin de ce que dit sa famille en public.

Rosset s’exprime au sujet de Novak Djokovic et de Roger Federer

"Reprenant la chronologie des derniers jours, il y a déjà eu la sortie de son père au sujet de Roger Federer que je trouve inadmissible.

Même si vous aimez votre fils plus que tout le monde, vous ne pouvez pas sortir des trucs comme ça", a déclaré Marc Rosset à Bluewin. "Si mon père avait dit cela, je serais rentré à la maison et lui aurais mis une tarte!

Vous ne pouvez pas parler de quelqu'un comme ça. C'est tout simplement stupide. Novak Djokovic est un personnage qui sème la discorde, quoi qu'il dise", a déclaré Rosset." J'ai également l'impression qu'il se nourrit de cela.

Je ne juge pas la personne car chacun a ses sources de motivation et ses convictions. Mais, d'un point de vue général, Novak Djokovic reste une énigme. Il est difficile pour lui de rivaliser avec Roger Federer et Rafael Nadal du point de vue de la popularité.

Je peux comprendre à quel point c'est frustrant pour lui. Il est le No. 1 mondial et un grand joueur, mais il fait face à deux légendes", a déclaré Rosset. "Mais, entre les déclarations de son père et le fiasco de l'Adria Tour, il n'a pas marqué de points avec le public.

Et, surtout, cela n'aide pas l'image que donne le tennis", a-t-il conclu. Peu avant le début de l'Adria Tour, Djokovic, qui est également président du conseil des joueurs de l'ATP Tour masculin, a mis en colère certains joueurs en suggérant qu'il ne pourrait pas participer à l'US Open de New York en fin août car les organisateurs ont déclaré qu’ils voulaient limiter l'entourage des joueurs à une seule personne.

Une limitation qui a néanmoins était désapprouvée par d’autres joueurs et qui ne fait plus partie du protocole actuel de l’US Open. En avril, Djokovic avait annoncé être contre l’idée d’obliger les joueurs à se faire vacciner contre le Covid-19, comme une condition préalable pour jouer à nouveau sur le Tour.