Toni Nadal : "L'erreur de Novak Djokovic aurait pu arriver à n'importe qui"



by   |  LECTURES 946

Toni Nadal : "L'erreur de Novak Djokovic aurait pu arriver à n'importe qui"

L'ancien entraîneur de Rafael Nadal et directeur du tournoi de l'ATP Majorque, Toni Nadal, a défendu Novak Djokovic concernant ce qui s'est passé avec le circuit Adria le week-end dernier. Le No.

1 mondial a fait de son mieux pour organiser l'un des tournois les plus forts après l'épidémie de coronavirus, mettant en scène deux événements à Belgrade et à Zadar et réunissant des joueurs comme Grigor Dimitrov, Alexander Zverev et Dominic Thiem.

Au lieu du tennis, l'accent principal a été mis sur la pandémie depuis le dimanche 21 juiin dernier, car Grigor Dimitrov, Borna Coric, Novak Djokovic et Goran Ivanisevic, ont tous été testés positifs au coronavirus.

Le reste de l’événement a ainsi été annulé et chacun a dû rester en quarantaine chez lui pour quelque temps. Le principal problème de l’Adria Tour, à Belgrade et à Zadar, était les mesures de distanciation sociale presques inexistantes.

Cela a permis à la foule de Serbie et de Croatie d'apprécier des matchs passionnants et de passer du temps avec les joueurs en dehors du court. Sans mesures sanitaires strictes, Novak et le reste des participants du Tour Adria ont joué au football à Belgrade, ils sont sortis en discothèque, ont concouru sans porter de masque et ont permis à des foules bondées d’assister aux matchs sans distance entre eux.

À Zadar, ils étaient sur le terrain de basketball pour jouer contre le club local ; ils ont passé du temps avec des enfants sur le forum public et ils ont également joué devant les spectateurs, tout comme à Belgrade.

Il faut préciser cependant que toutes ces activités étaient conformes aux règles prescrites dans les pays hôtes respectifs que sont la Serbie et la Croatie. Tout semblait bien se passer pour les joueurs et les spectateurs jusqu'au dimanche 21 juin, lorsque Grigor Dimitrov a annoncé qu'il était positif au coronavirus, suivi de son entraîneur et de Borna Coric.

La finale de Zadar entre Novak Djokovic et Andrey Rublev n’a finalement pas eu lieu et les joueurs ont été testés rapidement à Zadar avec des résultats qui étaient négatfs pour la plupart d’ente eux.

Djokovic a cependant été testé lorsqu’il est rentré chez lui en Serbie (les joueurs avaient la possibilité de se faire tester sur place ou chez eux) ; il a été testé le lundi avec le reste de sa famille.

Le mardi suivant, Novak a révélé que lui et sa femme Jelena étaient tous deux positifs au coronavirus, qu’ils se sentaient bien et qu’ils resteraient à la maison pendant les deux prochaines semaines.

Toni Nadal rappelle que les mesures en Serbie et en Croatie n'étaient pas strictes et que Novak n'a fait que s'y conformer

Après tout ce qui s'est passé à Belgrade et à Zadar, plusieurs acteurs du monde du tennis ont lancé des critiques à l’endroit de Djokovic, le qualifiant d'irresponsable et tout en exprimant leurs craintes quant à la reprise de la saison prévue pour le mois d’août.

D'autres l'ont également soutenu. L’événement de Washington devrait être le premier tournoi ATP pour amorcer le retour du circuit, suivi de l'événement Masters 1000 qui se tenait à Cincinnati et de l'US Open, qui seront tous deux organisés à New York.

Les joueurs spécialistes de la terre battue devraient avoir l'opportunité de concourir sur leur surface préférée à Kitzbühel, Madrid, Rome et Roland Garros, et cela est prévu en fin septembre.

"Les mesures en Serbie ne sont pas si strictes, et ils ont agi en s'y conformant. C'est une erreur que n'importe qui peut faire, et Novak Djokovic s'est déjà excusé. Ce fut un revers dans le processus de normalisation du circuit", a déclaré Toni Nadal.