Joao Sousa défend Novak Djokovic: il ne peut pas être le seul à blâmer



by   |  LECTURES 631

Joao Sousa défend Novak Djokovic: il ne peut pas être le seul à blâmer

La star du tennis portugaisJoao Sousa a défendu le numéro un mondial Novak Djokovic, en insistant sur le fait que le Serbe ne peut pas être le seul à blâmer pour les événements qui se sont produits lors de l'Adria Tour.

Au total, quatre joueurs ont été testés positifs lors de l'Adria Tour, dont le fondateur de l'événement, Djokovic lui-même. C’est le dimanche 21 juin dernier au soir, que Grigor Dimitrov, champion des Finales Nitto ATP 2017, a annoncé qu'il avait été testé positif au coronavirus.

Un jour plus tard, il a été confirmé que les tests de Borna Coric et de Viktor Troicki étaient également revenus positifs. Mardi dernier, le 23 juin, Djokovic a annoncé que lui et sa femme avaient été testés positifs au coronavirus.

L’Adria Tour a rassemblé des foules bondées, mais les organisateurs ont affirmé qu’ils ont suivi les mesures émises par les gouvernements. "Je ne dirais pas qu'il est à blâmer.

De toute évidence, il essayait d'amener du public et de garder le jeu de tennis en vie", a déclaré Sousa à Bola Amarela. "L’Adria Tour était un Tour, qui, peut-être, n'a pas été fait de la meilleure façon, compte tenu des circonstances et de la période actuelle.

Mais non seulement Djokovic, mais l'organisation de cet événement n'était pas à la hauteur, car il y avait évidemment un excès de confiance par rapport à ce que nous vivons."

Le tour ATP devrait reprendre le 14 août et Sousa espère que ce sera une leçon pour l'avenir "L'ATP a déjà fixé une date pour le retour à la compétition, donc je pense que ces erreurs pourraient également servir de leçon pour les prochains organisateurs de tournois", a ajouté Sousa.

Novak Djokovic s'est dit "profondément désolé"

"Je suis tellement désolé que notre tournoi ait causé du tort. Tout ce que les organisateurs et moi avons fait le mois dernier, nous l'avons fait avec un cœur pur et des intentions sincères.

Nous pensions que le tournoi respectait tous les protocoles de santé du pays et de notre région, et tout semblait être dans de bonnes conditions pour finalement se réunir pour des raisons philanthropiques", a déclaré Djokovic dans une note publiée sur ses réseaux sociaux.

"Nous nous sommes trompés et il était trop tôt. Je ne peux pas exprimer à quel point je suis désolé pour cela et pour chaque cas d'infection. Si vous avez assisté à l’Adria Tour ou si vous étiez avec des participants, veuillez vous faire tester et pratiquer la distanciation sociale.

Pour ceux de Belgrade et de Zadar, nous partagerons les ressources de santé dans un avenir immédiat." Novak Djokovic et son épouse se sentent bien car ils sont encore asymptomatiques.