Dayana Yastremska: Novak Djokovic voulait apporter de la joie, des émotions positives



by   |  LECTURES 813

Dayana Yastremska: Novak Djokovic voulait apporter de la joie, des émotions positives

Au cours des deux week-ends précédents, la foule à Belgrade et à Zadar a apprécié la première édition de l'Adria Tour, organisée par le No. 1 mondial, Novak Djokovic.

Le tournoi aller a eu lieu au Novak Tennis Center dans sa ville natale de Belgrade, réunissant Grigor Dimitrov, Alexander Zverev et Dominic Thiem aux côtés du favori de la foule, et c’est l'Autrichien qui a finalement remporté le titre.

Sans distanciation sociale stricte et une foule bondée sur le stade, les joueurs ont joué à un match de football sur le terrain voisin, ils ont visité la discothèque et passé du temps avec les enfants, et se sont beaucoup amusé avat le voyage à Zadar.

En Croatie, Djokovic, Dimitrov, Coric et d'autres ont testé leurs compétences sur le terrain de basket contre le club local, ils ont joué au tennis avec des enfants sur le forum public et ont concouru devant les spectateurs, tout comme à Belgrade.

Tout allait bien jusqu'à ce dimanche 21 juin, lorsque Grigor Dimitrov a annoncé qu'il était positif au coronavirus, suivi plus tard de Borna Coric et de Novak Djokovic lui-même. Cela a provoquédes turbulences dans le monde du tennis et a fait croître les critiques des certains au sujet de Djokovic.

Plusieurs collègues ont critiqué Djokovic ces derniers jours, plusieurs autres l’ont soutenu et la jeune star ukrainienne Dayana Yastremska est parmi ceux-là. Elle a écrit une lettre de soutien et a fait l’éloge du No.

1 mondial et de tout ce qu'il a fait pour notre sport.

La lettre de Dayana Yastremska qui plaide en faveur du No. 1 mondial, Djokovic

«Lorsque vous êtes célèbre et que vous concourez au plus haut niveau, les yeux d'un millier sont inévitablement braqués sur vous.

Le premier (joueur du tour) doit accepter son rôle d’ambassadeur en quelque sorte, car il devient un modèle pour beaucoup. Peu importe que vous jouiez sur le court latéral ou dans l'arène centrale - en tant que joueur de tennis, vous essayez toujours de faire de votre mieux et de partager les émotions avec votre équipe et avec d'autres personnes.

Le tennis est un sport incroyable, avec une longue histoire et une culture unique. Les choses qui se passent dans le monde cette année sont impensables et constituent sans aucun doute un coup dur pour notre sport préféré.

Chaque joueur de tennis avait ses plans, ses aspirations et ses objectifs pour cette année. Maintenant, et j'en suis sûr, chacun de nous n'a que ces questions en tête. Ces questions sont : ‘Quand commencerons-nous à jouer et à donner aux gense la joie et de l’inspiration?’ et ‘Quand allons-nous enfin recommencer à faire notre truc préféré?’ Je suis affligé et bouleversé par la situation qui s'est crée autour de l'organisation du tournoi "Adria Tour" en Serbie.

Les organisateurs et les joueurs de l'événement se sont retrouvés sous une pression énorme. Il est même en quelque sorte hors de vue que ce concours s'est bel et bien déroulé dans le respect des normes et réglementations du pays.

Si j'avais l'occasion d'accueillir le même tournoi, je n'hésiterais pas une seconde. Je suis le chef et l'organisatrice de la "Diya" Charity Foundation, qui a directement aidé les gens au cours de la pandémie.

J'ai également créé un clip pour informer les gens au sujet du virus. Je sais que cette menace est grave et invisible, ce qui la rend dangereuse. Cependant, je suis également parfaitement consciente que nous vivons à l'ère de la liberté où chacun peut prendre ses propres décisions et devenir celui qu'il veut.

Je ne serais pas joueuse de tennis aujourd'hui si cette liberté n'existait pas il y a 29 ans dans mon pays. C'est cette liberté et cette indépendance qui exigent que chacun soit responsable de lui-même et de ses actes.

Cela signifie que chacun a droit au choix et à la responsabilité personnelle. Dans cette situation, n'importe qui pourrait être infecté. Ce risque est présent dans notre vie quotidienne : dans la rue, dans un parc, un supermarché, un restaurant, sur une plage dans une station balnéaire ou une discothèque.

C'est écoeurant de voir ce que vit Novak. Tout le blâme a été mis sur la personne qui voulait juste apporter de la joie et des émotions positives aux gens. Et cela arrive au moment même où tout le monde dans mon propre pays semblait soudainement oublier la quarantaine.

Au lieu des mots et des vibrations de soutien pour sa lutte contre la maladie, tout ce qu'il obtient ce sont les mots de la critique. Voilà ce qu’on offre à la personne qui a écrit une histoire légendaire dans le tennis ; le joueur qui est dans le cœur de millions de fans dévoués.

Tout le monde semble oublier combien il a donné pour lutter contre l'épidémie et combien il a fait en général pour développer le tennis. Mes chers fans et lecteurs, les gens que je connais et ceux qui ont entendu parler de moi pour la première fois!

L'année 2020 nous a apporté des changements incroyables dans nos vies. Nous avons été confrontés à une menace qui change à jamais nos vies. La planète entière lutte contre ce virus et je suis sûre qu'il sera bientôt éliminé.

À l'heure actuelle, la seule chose importante est de se rappeler que nous sommes forts par notre gentillesse et notre soutien. Nous avons toujours combattu, adapté et surmonté des défis ensemble.

C'est ce qui nous a fait avancer. Et c'est là que réside notre force. Je suis sûer que les hôtes du tournoi ne voulaient pas que tout ce gâchis se produise, mais ça été le cas.

Nous en avons tous reçu une expérience qui sera prise en compte par les joueurs et les fans lors de futurs événements. Je souhaite à Novak Djokovic, à sa famille et à son équipe un prompt rétablissement! Novak, vous avez une grande âme et vous êtes un grand homme!