"Novak Djokovic pourrait avoir un avantage à Roland Garros", selon un ancien du Top10



by   |  LECTURES 1109

"Novak Djokovic pourrait avoir un avantage à Roland Garros", selon un ancien du Top10

Après la publication du calendrier officiel des tournois de tennis dans les prochains mois, Roland Garros 2020 fait l'annonce la plus intéressante concernant la situation avec le coronavirus. Les organisateurs du tournoi parisien, Bernard Giudicelli et Guy Forget ont déclaré lors d'une conférence de presse vouloir exclure la possibilité de faire jouer le Chelem français à huis clos.

"Nous essayons de trouver une solution qui puisse garantir la présence de ventilateurs dans les stands, en tenant compte de la capacité d'accueil des installations et de tous les protocoles de sécurité à respecter", ont-ils annoncé.

Pendant ce temps, Marc Rosset pense que Novak Djokovic pourrait avoir un avantage à Roland Garros cette année en raison des conditions différentes.

Rosset : "Cela pourrait être favorable à Novak Djokovic"

"Septembre et octobre ont des conditions différentes en France par rapport à mai et juin", a expliqué Marc Rosset.

"Dans les conditions de septembre / octobre, cela pourrait être favorable à Novak Djokovic", a-t-il déclaré dans une récente interview accordée à Direct News. S'adressant à Nova Tv avant la deuxième étape de l'Adria Tour à Zadar, le numéro 1 mondial a exprimé sa joie de pouvoir disputer l'Open de France.

"Je pense que c'est une excellente nouvelle que le circuit reprenne Et je suis sûr de parler au nom de tous les joueurs, de tous les fans de tennis et de toutes les personnes impliquées dans la communauté du tennis.

C'est ce que nous attendons tous depuis des mois", a déclaré le 17 fois champion de Grand Chelem Djokovic. "C'est formidable que nous ayons bien sûr un toit sur le court Philippe Chatrier cette année.

C'est l'une des choses positives que j'attends avec impatience. C'est l'un des tournois les plus importants et les plus agréables au monde. J'adore toujours y jouer et j'ai hâte d'y retourner."

La FFT a ajouté dans un communiqué : "La Fédération française prépare le tournoi avec les services de l'Etat, afin de définir les mesures appropriées qui garantiront la santé et la sécurité de toutes les populations présentes au stade.

Toutes les options sont donc étudiées et évolutives." Le deuxième Grand Chelem de l'année aurait dû commencer en fin mai mais il a été déplacé de sa date d’origine par la FFT vers un créneau allant du 20 septembre au 4 octobre, après que la pandémie de coronavirus ait forcé une suspension du tennis.

Le début du tournoi a maintenant été déplacé au 27 septembre, suite à une déclaration de la FFT indiquant qu'elle avait consulté l'ATP, la WTA et la Fédération internationale de tennis (ITF) pour permettre au tournoi majeur de Roland-Garros de bénéficier d'une semaine supplémentaire de préparation.